Moderniser ou écologiser. A la recherche de la Septième Cité

Résumé : La question se pose depuis une dizaine d’années de savoir si le mouvement écologique correspond à une nouvelle politique, à une branche de la politique ou à un secteur particulier de l’administration. Je voudrais avancer l’hypothèse que la montée en puissance de l’écologie politique est gênée par la définition qu’elle se donne et de la politique et de l’écologie! De ce fait, la sagesse pratique qu’elle accumule après des années de militantisme, l’écologie ne semble pas capable de l’exprimer par un principe de triage et de sélection qui soit politiquement efficace. Comme le disait Jonas du peuple hébreu, “elle ne sait pas distinguer sa gauche et sa droite”. Faute de ce principe de sélection, elle ne mord pas sur l’électorat, elle ne parvient pas, à partir de tous les débats qu’elle révèle pourtant si efficacement et si courageusement, à mouliner de la vie politique durable et régulière.
Type de document :
Article dans une revue
Ecologie & politique, 1995, pp.5 - 27
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01719379
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mercredi 28 février 2018 - 11:05:41
Dernière modification le : vendredi 2 mars 2018 - 01:23:38
Document(s) archivé(s) le : lundi 28 mai 2018 - 16:56:35

Fichier

1995-latour-moderniser-ou-ecol...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Bruno Latour. Moderniser ou écologiser. A la recherche de la Septième Cité. Ecologie & politique, 1995, pp.5 - 27. 〈hal-01719379〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

205

Téléchargements de fichiers

49