Saynètes en provenance du nouveau monde : Catharine Parr Traill et Susanna Moodie au Pays des indiens chippewas

Abstract : S‘il est possible de lire les récits autobiographiques de Catharine Parr Traill et Susanna Moodie à la lumière des catégories établies par Pratt dans Imperial Eyes, les analyses de Sara Mills et Margaret Rubik qui mettent en évidence des différences entre récits de voyageurs et de voyageuses sont également pertinentes pour la lecture de ces textes. L‘influence des récits de voyage permet de saisir en quoi la représentation du Canada faite par Susanna Moodie et Catharine Parr Traill s‘éloigne d‘une vision du Canada comme un territoire sur lequel les premiers habitants, simples figures pittoresques, n'ont aucun droit et dont l'histoire n'existe pas, et du Canada comme une terre à coloniser pour devenir une zone de contact. Les deux femmes vont en effet progressivement reconnaître la présence des Premières Nations.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01683145
Contributor : Corinne Florence Bigot <>
Submitted on : Friday, January 12, 2018 - 6:53:38 PM
Last modification on : Wednesday, July 4, 2018 - 11:14:07 PM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-01683145, version 1

Collections

Citation

Corinne Bigot. Saynètes en provenance du nouveau monde : Catharine Parr Traill et Susanna Moodie au Pays des indiens chippewas . Représentations : la revue électronique du CEMRA, Centre d’Etudes sur les Modes de la Représentation Anglophone 2015, Appellations/ Naming, Addressing. ⟨hal-01683145⟩

Share

Metrics

Record views

61