Ne pas s’en laisser conter : le comme comparatif dans Les Âmes fortes

Résumé : Dans Les Âmes fortes, la comparaison, figure de pensée et de style, apparaît comme l'une des manifestations langagières de la force d'âme, cette notion labile, créée pour séduire et intriguer plus que pour définir une réalité psychologique, morale ou philosophique bien déterminée. La comparaison se veut rationnelle : elle mesure, elle évalue, elle confronte les objets du monde en se donnant des critères partageables. Mais la comparaison relève aussi d'un imaginaire : elle met en oeuvre une vision du monde. Qu'elle se veuille objective ou subjective, elle est toujours prétention à la pertinence : elle émane d'un sujet qui veut en imposer par son aptitude à comparer. Or, dans Les Âmes fortes les destinataires de l'énoncé comparatif ne sont pas prêtes à s'en laisser conter ; les comparaisons prolifèrent ; ce jeu de répétitions-variations contribue à rythmer, à structurer le récit.
Complete list of metadatas

Cited literature [13 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01673133
Contributor : Stephane Chaudier <>
Submitted on : Thursday, December 28, 2017 - 4:58:34 PM
Last modification on : Tuesday, July 3, 2018 - 11:35:33 AM

File

Giono comparaison HAL complet....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01673133, version 1

Collections

Citation

Stéphane Chaudier. Ne pas s’en laisser conter : le comme comparatif dans Les Âmes fortes. Styles, Genres, Auteurs, 2016, Romain Benini et Christine Salvi (dir.) 2016, p. 233-255. ⟨hal-01673133⟩

Share

Metrics

Record views

55

Files downloads

56