Chienne, truie, renarde, belette… : À propos de la parole des animaux femelles dans le corpus ésopique, et ailleurs

Résumé : En étudiant, dans les fables ésopiques, ainsi que chez Sémonide, Hésiode ou Archiloque, les discours prêtés à des animaux femelles, à la lumière des définitions pragmatiques et cognitives de la métaphore et du comique paradoxal, on voit que ces figures femelles qui parlent sont les opérateurs d’une pensée éthique que dynamise une tension mise en scène entre certains personnages de la fable et le discours implicite du fabuliste (ainos, logos ou muthos), ainsi que, dans les recueils plus tardifs, l’ajout d’une morale dite epimuthion. Chez Ésope sont analysées particulièrement des figures au statut varié, selon que l’espèce est de genre féminin ou non, et selon la relation entre leur discours et celui du fabuliste : truie, chienne, colombe, corneille, hirondelle, hyène, belette, renarde…
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers "Mondes Anciens" , ANHIMA, 2012, Femmes de paroles. Voix énonciatives et pragmatique des formes de discours, 19 p. 〈http://mondesanciens.revues.org/759〉. 〈10.4000/mondesanciens.759〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01643485
Contributeur : Clément Noual <>
Soumis le : mercredi 29 novembre 2017 - 14:47:41
Dernière modification le : jeudi 12 avril 2018 - 10:34:04

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

Collections

Citation

Michel Briand. Chienne, truie, renarde, belette… : À propos de la parole des animaux femelles dans le corpus ésopique, et ailleurs. Cahiers "Mondes Anciens" , ANHIMA, 2012, Femmes de paroles. Voix énonciatives et pragmatique des formes de discours, 19 p. 〈http://mondesanciens.revues.org/759〉. 〈10.4000/mondesanciens.759〉. 〈hal-01643485〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

35

Téléchargements de fichiers

26