Le théâtre à l’ère de l’interconnexion généralisée

Résumé : Un artiste est moins contemporain d’une époque que de l’art d’une époque. L’art filtre le monde. S’il en a toujours été ainsi, le fait moderne, comme dirait Deleuze, consiste en ceci que le monde — et l’art lui-même — nous parvient au travers d’autres filtres que constituent les médias, internet, les technologies qui nous connectent au monde (et à l’art) tout en s’interposant entre le monde (l’art — voir Benjamin) et nous dans un enchevêtrement qui peut les rendre indémêlables (l’art, le monde, les médias). L’artiste, comme tout un chacun, est en prise sur (aux prises avec) ce réseau. Il enregistre ce qui lui parvient de ces flux incessants dans le jeu complexe des connexions, même s’il lui appartient aussi de savoir parfois se déconnecter. Ecrivant pour le théâtre, il est difficile de ne pas prendre en compte cela : la démultiplication prismatique de l’espace et du temps, l’incertitude grandissante des frontières de l’art, l’omniprésence des écrans et des interfaces de toute sorte entre une réalité de plus en plus éloignée et un moi qui n’est peut-être guère plus proche.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01470838
Contributor : Joseph Danan <>
Submitted on : Friday, February 17, 2017 - 6:32:16 PM
Last modification on : Friday, March 24, 2017 - 9:36:01 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01470838, version 1

Collections

Citation

Joseph Danan. Le théâtre à l’ère de l’interconnexion généralisée. Catherine Naugrette. Le Contemporain en scène, vol. II, L’Harmattan, 2011, 978-2-296-54605-9. ⟨http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=34080⟩. ⟨hal-01470838⟩

Share

Metrics

Record views

31