La formation du concept scientifique dans la théorie de Vygotsky, cadre pour l’approche-programme dans l’enseignement supérieur.

Abstract : Les universités sont de plus en plus sollicitées pour adopter la logique curriculaire, notamment en mettant en œuvre l’approche par compétences (Coulet, 2011) et l’approche-programme, approche curriculaire intégrée (Lenoir, 2002). Adopter cette logique nécessite l’élaboration de concepts assez nouveaux. D’une part, certains acteurs de l’éducation supérieure pensent que, sous des terminologies différentes, approche-programme et approche par compétences se recoupent, ce qui peut être entretenu par les défenseurs de l’approche-programme qui valorisent ses liens étroits avec l’approche par compétences (Berthiaume & Rege Collet, 2013 ; Prégent Bernard & Kozanitis, 2009). D’autre part, les enseignants du supérieur en France n’ont, le plus souvent, pas reçu de formation à la pédagogie, mais ils en ont des représentations basées sur leur expérience quotidienne (Vergnaud, 2011). Cette communication interrogera ces approches et leurs interrelations en prenant appui sur la théorie de Vygotsky. Selon l’auteur, le processus de formation du concept a « un caractère productif et non pas reproductif » (Vygotski, 1934/1997, p.194) : « le concept émerge et prend forme au cours d’une opération complexe visant à résoudre un problème » (ibid.). Le concept n’émerge pas par une voie associative, il n’est pas le résultat de l’établissement mécanique d’une liaison entre le mot et les objets, même si, une fois formé, il est en relation avec d’autres concepts. Sa formation s’organise selon un processus orienté vers un but : la « tendance déterminante » (Vygotski, 1934/1997, p.194), idée reprise de Ach (1921) a une fonction régulatrice, notamment, elle lance le processus de formation du concept par la perception d’un problème nouveau qui ne peut être résolu sans création d’un nouveau concept. La formation du concept implique une série d’opérations réalisées pour résoudre le problème qui se pose. Pour Vygotski, elle est le résultat d’une activité complexe impliquant, non seulement cette tendance déterminante, mais toutes les fonctions intellectuelles mobilisées en tant que processus médiatisés, orientés vers la résolution d’un problème, recombinés en une synthèse créatrice. De ce fait, la formation du concept chez l’adulte diffère de la formation du concept chez l’enfant, par les moyens dont il dispose pour réaliser l’opération psychique (diriger les opérations mentales, réguler l’action, guider vers la solution). Le concept s’élabore en appui sur la symbolique et sur l’expérience du monde sensible. L’élaboration scientifique d’un concept théorique s’inscrit dans un processus similaire qui, partant des situations et des problèmes à résoudre, mobilise une élaboration pragmatique (Vergnaud, 1990). Cette communication exposera que les enseignants confrontés à la mise en place de ces approches se trouvent face à une classe de situations pour laquelle ils n’ont pas forcément toutes les compétences requises, ce qui nécessite pour eux de former de nouveaux concepts. Il est alors nécessaire d’élaborer un système de concepts intégrant diverses notions convoquées simultanément autour de l’approche-programme (notamment l’approche curriculaire, l’approche par compétences, les situations d’apprentissage) et leurs interrelations fonctionnelles. Au-delà d’un système de concepts à élaborer, l’approche-programme se caractérise par le fait que les programmes de formation sont élaborés conjointement par les enseignants d’une équipe pédagogique. L’approche-programme constitue donc également un milieu dans lequel se partage et s’élabore une culture commune.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01435303
Contributor : Catherine Loisy <>
Submitted on : Friday, January 13, 2017 - 5:20:31 PM
Last modification on : Thursday, May 9, 2019 - 10:05:20 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01435303, version 1

Collections

Citation

Catherine Loisy. La formation du concept scientifique dans la théorie de Vygotsky, cadre pour l’approche-programme dans l’enseignement supérieur.. L'Homme dans le monde de l'incertitude. Méthodologie de la cognition culturelle et historique., Agence fédérale Rossotroudnitchestvo ; Institut fédéral du développement de l’éducation ; ANO «Institut des problèmes de la politique éducative «Euréka» ; Centre de Russie pour la Science et la Culture à Paris, Oct 2016, Paris, France. ⟨hal-01435303⟩

Share

Metrics

Record views

154