Le rôle des acteurs locaux dans le développement touristique durable : l’exemple du Pays Corbières Minervois

Résumé : Cette communication se propose de montrer comment des activités touristiques ont été mises en place à l'échelle de toute une région rurale en grande difficulté. Appuyées par des programmes de développement financés par le département, la région et soutenus ensuite par l'Europe, ces activités ont eu un effet d'entraînement auprès du secteur privé et servent aujourd'hui de soubassement au développement tant elles sont intégrées aux structures socio-spatiales de cette région. Situés en arrière pays du littoral méditerranéen, marqués par une diversité de paysages et de terroirs, les Corbières et le Minervois sont des territoires ruraux qui ont été durement confrontés aux problèmes des crises agricoles et de l’exode rural. Ces derniers luttent encore pour le maintien des activités et des services indispensables à toute vie sociale. Face à ces difficultés rencontrées par le monde rural, le Département de l’Aude a souhaité mettre en place dès la fin des années 80, un projet de développement innovant s’appuyant sur le patrimoine historique et architectural (co-financé par les programmes Leader I et II, 1992, 1999). Une politique de communication, d’aménagement et de développement touristique s’est structurée autour d’un thème fédérateur : le fait cathare. Symbole de l’autonomie occitane, trouvant une résonance dans l’imaginaire local, l’image ‘Pays Cathare’ a permis de conduire une politique d’animation culturelle sur l’ensemble de ce département et d’asseoir la destination à l’échelle du sud-ouest européen. Des mesures de sauvegarde et de valorisation des sites patrimoniaux (châteaux, abbayes, sites naturels, lieux de mémoires) ont été conduites et un réseau de sites pôles s’est organisé autour des hauts lieux historiques (en lien avec l’époque médiévale principalement). L’objectif étant d’obtenir un maximum d’activités économiques induites à partir d’un site. L’émergence de cette marque de territoire a permis de fédérer les secteurs du tourisme, de l’agriculture et des métiers à l’échelle de ce département. En 2003, on comptait 28 réseaux professionnels regroupant 799 attributaires de la Marque Pays Cathare (auberges, restaurants, boutiques, campings, caveaux, chambres d’hôtes, gîtes, etc.). S’appuyant sur ces initiatives départementales, le Pays d’accueil touristique du Lézignanais et du Canal du Midi a été un des relais de cette politique au niveau des Corbières et du Minervois et a encouragé la mise en réseau d’une partie des acteurs locaux. Le contexte de changement institutionnel qui favorise l’action publique territorialisée, a permis l’émergence de six pays (loi Voynet) à l’échelle du territoire audois. Le Pays Corbières Minervois, caractérisé par sa faible densité de population, s’est construit à partir d’une forte mobilisation des acteurs publics et privés. Ce territoire de projet concentre à lui seul, six des dix-huit sites pôles du département (Lagrasse, Termes, Villerouge, Peyrepertuse, Quéribus et Aguilar), trois AOC (Corbières, Minervois et Fitou) et la présence du Canal du Midi. Dans une perspective diachronique, prenant en considération l’ensemble des actions déjà conduites sur ces territoires ruraux, où l’activité touristique est venue en appui voire en relais de l’agriculture et de certains services défaillants, quel rôle et quelle place les acteurs locaux assignent-ils aujourd’hui à l’activité touristique dans leur projet territorial ? En nous appuyant sur des enquêtes réalisées dans le cadre d’une thèse de géographie, notre communication propose une analyse fine des modes d’organisation et d’articulation des compétences des acteurs autour du projet de Pays en cours d’élaboration. Nous souhaitons également questionner l’aptitude des acteurs locaux à faire évoluer leurs modèles de développement sur la longue durée en y intégrant l’évolution récente de la demande sociale en matière de tourisme rural. En mettant en évidence, à propos de cet exemple audois, la capacité de mobilisation des acteurs locaux autour du projet touristique, les formes et actions spécifiques qui le structurent ainsi que les réseaux qui le sous-tendent, en dévoilant l’articulation de cette activité avec les autres ressources locales, nous proposons finalement des éléments d’interprétation de la durabilité du projet touristique qui ne relève pas seulement de sa spécificité propre mais de son véritable ancrage au sein des structures sociales, politiques et économiques qui œuvrent au cœur du développement territorial.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01278718
Contributor : Sébastien Rayssac <>
Submitted on : Wednesday, February 24, 2016 - 4:51:53 PM
Last modification on : Friday, June 14, 2019 - 6:31:10 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01278718, version 1

Collections

Citation

Sébastien Rayssac. Le rôle des acteurs locaux dans le développement touristique durable : l’exemple du Pays Corbières Minervois . Colloque franco-québécois de recherche en tourisme : Les Premiers Rendez-vous Champlain sur le Tourisme, Université d'Angers (ESTHUA); Centre International de Formation et de Recherche en Tourisme (CIFORT) de l'Ecole des Sciences de la Gestion de l'Université de Québec à Montréal (UQAM); Groupe Sup de Co La Rochelle, May 2006, La Rochelle, France. ⟨hal-01278718⟩

Share

Metrics

Record views

552