Les classes préparatoires aux grandes écoles : entre proximité et prestige

Résumé : Le débat sur l’ouverture sociale se cristallise sur l’accès aux classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), dont les effectifs ne représentent pourtant que 10% des étudiants de l’enseignement supérieur. L’article traite de l’orientation des préparationnaires, en amont ou au cours des années prépas. En complément d’une approche quantitative, l’analyse qualitative du parcours et des ambitions d’élèves répartis dans quatre établissements contrastés témoigne de leur hétérogénéité, selon qu’ils poursuivent leurs études post-baccalauréat dans un établissement de proximité ou de prestige. D’importantes différences apparaissent lorsque sont considérés l’orientation vers une CPGE, le choix des concours préparés et l’avenir.
Type de document :
Article dans une revue
L'Orientation Scolaire et Professionnelle, INETOP, 2012, 41 (4), pp.571-590. 〈https://osp.revues.org/3909〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01214611
Contributeur : François Texier <>
Soumis le : lundi 12 octobre 2015 - 16:06:29
Dernière modification le : mercredi 27 juin 2018 - 16:10:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01214611, version 1

Collections

Citation

Carole Daverne, James Masy. Les classes préparatoires aux grandes écoles : entre proximité et prestige. L'Orientation Scolaire et Professionnelle, INETOP, 2012, 41 (4), pp.571-590. 〈https://osp.revues.org/3909〉. 〈hal-01214611〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

98