Contrôle des travaux de revêtement en béton bitumineux à module élevé : cas de l'Ouest Algérien

Résumé :

RESUME : L'accroissement constant du trafic lourd est l'une des causes majeures de l'orniérage en Algérie. Les travaux antérieurs à l'échelle international ont montrés sans doute que les enrobés à module élevé pouvaient constituer une solution au problème de l'orniérage des routes fortement chargées. Quoique cette technologie à connue une utilisation et des applications nombreuses à l'étranger, notamment en France, son utilisation en Algérie reste très timide dans le domaine de la géotechnique routière. Un projet pilote a donc vu le jour dont les objectifs étaient d'une part d'acquérir le «know how» nécessaire à la formulation, la fabrication et la mise en œuvre de ces nouveaux mélanges, et d'autre part la recherche d'une solution au problème de l'orniérage de routes fortement chargées. Une importante étude de niveau 3 expérimentale au laboratoire a permis de mettre en place une formulation d'un béton bitumineux à module élevé défini comme un mélange de liant bitumineux, des agrégats et des additifs. L'additif utilisé est un Produit Routier (PR) industrie. Ce polymère PLASTomère à 95% (PLAST) est d'une granulométrie de 3 mm. Il est dénommé PR PLAST et offre au niveau de l'enrobé, un triple effet de renforcement. L'ensemble de ces trois effets permet à l'enrobé une amélioration importante des performances des chaussées (l'orniérage et le module d'élasticité) et de leur durée de service. Les caractéristiques principales du PR PLAST sont: la densité variant de 0,910 à 0,965 et le point de fusion de 110 à130 °C. Les auteurs ont déduit aussi de cette étude que l'emploi de ces enrobés spéciaux dans la construction de structures neuves ou de renforcement de chaussées permet ainsi une économie liée aux réductions considérables des épaisseurs (de 8,0 cm à 6,0 cm après compactage), de la teneur en liant moyenne (de 6,5 % à 5,5%) et des performances mécaniques élevées, conformes aux spécifications normatifs (NF P 98 141): couches de roulement et couches de liaison: Bétons Bitumineux à Module Elevé (BBME), ainsi de remédier aux problèmes de la durée de vie des revêtements sous fortes trafics. Pour atteindre cet objectif, les modifications se sont portées sur les squelettes granulaires (plus stables via l'utilisation de granulats et de sables concassés proviennent de la carrière d'El Mellah (Entreprise Nationales des Granulats), l'emploi de bitume 35/50 provient de la société nationale Naftal et qui répond bien aux caractéristiques de cette classe selon la norme NF T 65 001. Cette démarche vise essentiellement à préserver les ressources naturelles et diminuer les dépenses de construction et les travaux de maintenance des réseaux.

 

Type de document :
Communication dans un congrès
Rencontres Universitaires de Génie Civil, May 2015, Bayonne, France
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01167622
Contributeur : Ccsd Sciencesconf.Org <>
Soumis le : mercredi 24 juin 2015 - 16:41:38
Dernière modification le : mercredi 22 juillet 2015 - 16:23:53
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 septembre 2015 - 23:16:56

Fichiers

Article_Bendimerad_et_Zadjaoui...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01167622, version 1

Collections

Citation

Karam Feth Allah Bendimerad, Abdeldjalil Zadjaoui. Contrôle des travaux de revêtement en béton bitumineux à module élevé : cas de l'Ouest Algérien. Rencontres Universitaires de Génie Civil, May 2015, Bayonne, France. 〈hal-01167622〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

212

Téléchargements de fichiers

9059