Spatialiser la transition énergétique : Vers la production d'"écosystèmes énergétiques territoriaux" en milieu rural Rapport intermédiaire Octobre 2014

Résumé : Cette recherche vise à interroger la « cohérence spatiale » des logiques de substitution énergétique à l’œuvre en France. On part du constat que les innovations dans ce domaine sont le plus souvent appréhendées dans une logique techniciste, se traduisant en terme d’aménagement par une banalisation et une uniformisation du territoire et des paysages. Dans ce contexte la transition énergétique représente un enjeu spatial de premier ordre devant être saisi dans toute sa complexité, par les diverses échelles d’aménagement qu'elle touche : architecturale, urbaine et paysagère. A cet égard, ce débat doit être impérativement relayé par une réflexion critique sur les logiques d'innovation en cours, en vue d'élaborer d'autres concepts et approches, pour qualifier cette transition et l'aborder en termes de projet. Les territoires ruraux de faible densité à dominante agricole et forestière constituent notre terrain d'étude privilégié. On est parti de l’hypothèse que ces territoires représentent un enjeu de projet stratégique, tant par leurs évolutions démographiques et économiques, que par leur potentiel de production énergétique lié à leurs ressources naturelles. Prenant en compte ces caractéristiques, un des objectifs clefs de cette recherche sera d'identifier à l'échelle locale le nouveau substrat énergétique, mettant à profit la puissance des quatre éléments propres aux énergies renouvelables - énergie chimique contenue dans la biomasse ; énergie mécanique de l'eau ou du vent ; énergie thermique de l'eau chaude du sous-sol ou du rayonnement solaire. Autrement dit, il sera question de préfigurer une nouvelle « économie de l'habiter » en milieu rural, liée à la mise en place de ce nouveau substrat technique et énergétique. Dans cette optique deux concepts fédérateurs sont élaborés de manière hypothétique à cette étape de notre travail : - celui d'« écosystème énergétique territorial », permettant de croiser les « échelles énergétiques » et de travailler autant au stade de « l'énergie finale » (les outils et les infrastructures influant sur la dépense d'énergie), qu'au stade de « l'énergie primaire » (les formes sous lesquelles la nature livre l'énergie) - celui de « plan local d'énergie et de paysage », permettant d'identifier les implications à l'échelle architecturale et territoriale, de ce nouveau substrat énergétique, à moyen et à long termes. Méthodologie de recherche : Cette réponse élaborée conjointement avec des enseignants-chercheurs de l’ENSAG et du réseau ERPS vise à poursuivre une méthode de recherche spécifique explorée précédemment fondée sur l'interdisciplinarité : la recherche par le projet. Selon cette méthode, le projet joue un double rôle : heuristique et expérimental. La dimension heuristique, développée dans la première phase de la recherche consiste à faire émerger par le projet, dans le cadre des ateliers de Master, des questions architecturales et territoriales stratégiques par rapport à nos objectifs de recherche. Traitées d'un point de vue scientifique, ces questions permettront de formuler des hypothèses qui seront livrées aux concepteurs et testées dans le second temps de projet, la phase expérimentale. Le matériel produit à l’issue de ces phases de projet sera ensuite analysé par l’équipe afin de dégager des résultats discutés dans le cadre élargi d’un séminaire international. Au travers de ces travaux en atelier, il s’agit de produire des connaissances spécifiques, susceptibles renouveler nos pratiques d'aménagement vers la construction d'une nouvelle alliance homme/territoire basée sur une redéfinition de notre rapport à l'énergie et à ses modes de production. En somme, de la recherche par l’action et pour l’action. Sa mise en application repose sur une dynamique de travail interdisciplinaire combinant activité scientifique, activité pédagogique et activité de mise en œuvre d'un projet expérimental, à partir du territoire de la commune d'Ambert située dans le Parc naturel régional du Livradois-Forez.
Type de document :
Rapport
[Rapport de recherche] ENSAG. 2014
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01119546
Contributeur : Nicolas Dubus <>
Soumis le : lundi 23 février 2015 - 14:46:29
Dernière modification le : vendredi 14 septembre 2018 - 09:56:10
Document(s) archivé(s) le : dimanche 16 avril 2017 - 10:44:24

Fichier

ENSAG.AE&CC.IMR.Rapport interm...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01119546, version 1

Collections

UGA | AE-CC | C-C | LARA

Citation

Anne Coste, Xavier Guillot, Nicolas Dubus, Alexis Pernet, Marcel Ruchon, et al.. Spatialiser la transition énergétique : Vers la production d'"écosystèmes énergétiques territoriaux" en milieu rural Rapport intermédiaire Octobre 2014. [Rapport de recherche] ENSAG. 2014. 〈hal-01119546〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1060

Téléchargements de fichiers

308