Motivation et logique d'action au sein d'un projet : le cas des expéditions polaires

Résumé : L’objet de cet article est d’approfondir les liens que l’on peut établir entre d’une part le registre des motivations des acteurs dans une démarche projet et d’autre part celui de leurs pratiques effectives en situation, leurs logiques d’action, mettant ainsi en tension deux dimensions de la figure du projet énoncées par Boutinet (1996) : le pôle existentiel et le pôle pragmatique. Cette réflexion s’inscrit dans un programme empirique « fort » centré sur une activité à projet un peu particulière : les expéditions polaires dont l’objet est d’investir les « rationalités en acte » mises en oeuvre par les acteurs en situation L’expédition polaire constitue, pour de nombreuses raisons, un terrain privilégié d’investigation de l’activité à projet pour le chercheur en sciences de gestion, lui permettant de travailler au plus prés du déroulement de l’action : de l’idée jusqu à sa réalisation, ce qui constitue un enjeu selon Midler (1998). L’investigation engagée des expéditions polaires, depuis quatre ans a permis de montrer que pour un même objectif : par exemple la traversée de la calotte du Groenland, il était possible de distinguer différents «styles » d’expédition, différentes manière d’organiser une expédition, différentes « rationalisations en acte » : du recrutement des coéquipiers, du choix de la tente ou de la pulka, de la stratégie nutritionniste jusqu’au déroulement d’une journée type en passant par la manière d’aborder les situations de crise. Chacune de ses manières de faire ayant leur propre cohérence et constituant ce qu’on peut appeler une logique d’action. Ces logiques d’action se sont construites pour les acteurs pragmatiquement dans le temps mais d’une manière à la fois implicite et explicite. Les acteurs engagés volontairement dans ces « aventures » cherchent à donner du « sens » (Weick, 2001) à leurs actions en les modelant selon ce que nous avons appelé leurs finalités. Ces finalités prennent source dans l’histoire de vie des acteurs en cause et peuvent être décrites en termes d’aspirations identitaires au sens de Dubar (1991) mais aussi comme l’expression de monde de valeurs et de sensibilités dans une perspective phénoménologique (Merleau-Ponty, 1988). In fine, des pistes sont ouvertes en matière de management des équipes projets et sur le plan théorique une connexion est proposée avec les travaux de Brechet et Desreumeaux autour d’une théorie de l’action collective à projet.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00812728
Contributor : Acté Référent Hal <>
Submitted on : Friday, April 12, 2013 - 4:33:38 PM
Last modification on : Tuesday, September 17, 2019 - 9:42:28 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00812728, version 1

Collections

Citation

Pascal Lièvre, Michel Récopé, Géraldine Rix-Lièvre. Motivation et logique d'action au sein d'un projet : le cas des expéditions polaires. 20ème Colloque de l'AGRH, IAE-ESC, Sep 2009, Toulouse, France. ⟨hal-00812728⟩

Share

Metrics

Record views

212