Minorité, petitesse et insignifiance : Onomastique des personnages de contes

Résumé : La communication se propose de montrer, à la lumière des stéréotypes anciens, que le déterminisme du nom peut servir de fil conducteur à un questionnement sur " le mineur ". Le mineur au sein du texte, le personnage " mineur " ne renvoie pas systématiquement à la figure de l'enfant mais s'impose comme tel par son nom, par son surnom ou même par son sobriquet : lequel dessine sinon son destin du moins sa ligne de vie. Partir en quête de l'onomastique particulière des personnages de contes et de légendes ouvre un champ d'investigation à la fois spécifique et synthétique : dans un texte, on prend immédiatement connaissance du nom du protagoniste, lequel s'impose comme une évidence, d'autant plus que ce genre littéraire sur détermine l'attribution du nom. Dans de nombreux cas, le nom attribué au personnage principal suffit à caractériser son statut de " mineur " et à tracer son destin : Petite Sirène, Petite fille aux allumettes, Petite Poucette, Vilain Petit canard, Petit Poucet, Petit Chaperon rouge, Petit Prince, Grand Claus et Petit Claus, Petite Miette la liste interminable des " petits " fait écho à ses avatars : enfants " petit pois ", " petit pignon ", " petit brin de persil ", " miette ", " plume ", " pouce ", " pomme " prénommés Cecino, Pinocchio , Prezzemolina, Miette, Piuma d'oro, Tom pouce, Poucet/Poucette.
Type de document :
Communication dans un congrès
Discours sur le mineur, Nov 2010, Créteil, France
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00772261
Contributeur : Catherine Bienvenu <>
Soumis le : jeudi 10 janvier 2013 - 12:00:46
Dernière modification le : mercredi 6 juin 2018 - 01:23:58

Identifiants

  • HAL Id : hal-00772261, version 1

Collections

Citation

Brigitte Poitrenaud. Minorité, petitesse et insignifiance : Onomastique des personnages de contes. Discours sur le mineur, Nov 2010, Créteil, France. 〈hal-00772261〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

132