Ce lumineux objet du désir épistémique

Résumé : Quel est le point commun entre les nanotechnologies, le Boeing F-16 Fighting Falcon, le bleu de Prusse, le nylon, le Viagra, la navigation sur le web, le bouddhisme, et... la vie en général : la sérendipité, ou l'art de trouver sans chercher en usant de sagacité. Le mot vient de l'anglais serendipity, forgé par H. Walpole à la suite de la lecture de l'ancien conte Les trois princes de Serendip. Cette notion reste encore opaque et mystérieuse dans la culture francophone, et pour qu'elle devienne plus familière, il faut accepter de suivre pas à pas les chemins de traverse qui mène de l'ancien nom de l'île lointaine de Ceylan à l'intéressant phénomène cognitif de la découverte inattendue. Chemin faisant, on prendra aussi le temps de scruter, à la manière des princes, les divers usages actuels du mot et de la notion, qui nous promèneront des restaurants de New-York aux méandres du cyberespace, en passant par l'objet du désir (de savoir) et la philosophie des sciences.
Type de document :
Autre publication
Article accompagnant l'édition critique du conte Les aventures des trois princes de Serendip, dan.. 2011, pp.225-243
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00596738
Contributeur : Marie-Anne Paveau <>
Soumis le : lundi 30 mai 2011 - 07:51:54
Dernière modification le : samedi 10 février 2018 - 10:18:06
Document(s) archivé(s) le : dimanche 4 décembre 2016 - 13:32:53

Fichier

serendipiteMAP.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00596738, version 1

Collections

Citation

Marie-Anne Paveau. Ce lumineux objet du désir épistémique. Article accompagnant l'édition critique du conte Les aventures des trois princes de Serendip, dan.. 2011, pp.225-243. 〈hal-00596738〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

949

Téléchargements de fichiers

2042