Les non-linguistes font-ils de la linguistique ? : Une approche anti-éliminativiste des théories folk

Résumé : Cet article traite la question de la folk linguistique par le biais des activités des non-linguistes. On examine d'abord la figure du folk linguiste, en présentant une typologie en régime scalaire et non binaire, du linguiste amateur scripteur de manuels au comique producteur de jeux de mots sur scène, en passant par les écrivains, juristes, et autes locuteurs concernés par les questions langagières. Puis on revient sur la question de la validité des savoirs folk, en faisant une revue des positions possibles en philosophie des sciences (éliminativisme de P. Churchland et réalisme doux de D. Dennett). On propose une troisième posture dite “intégrationniste” : les savoirs folks sont des savoirs à part entière, et ils doivent de ce fait être intégrés à la linguistique qui, par ailleurs, ne repose parfois que sur les intuitions des linguistes professionnels.
Type de document :
Article dans une revue
Pratiques, 2008, pp.93-110
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [6 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00516247
Contributeur : Marie-Anne Paveau <>
Soumis le : jeudi 9 septembre 2010 - 07:26:09
Dernière modification le : samedi 10 février 2018 - 10:18:06
Document(s) archivé(s) le : vendredi 10 décembre 2010 - 02:32:35

Fichiers

pratiques2008-lingpop.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00516247, version 1

Collections

Citation

Marie-Anne Paveau. Les non-linguistes font-ils de la linguistique ? : Une approche anti-éliminativiste des théories folk. Pratiques, 2008, pp.93-110. 〈hal-00516247〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

557

Téléchargements de fichiers

459