Quand Marie-Chantal dit merde : sentiment linguistique et normes perceptives dans la haute société

Résumé : Ce texte voudrait répondre à des questions qui se trouvent au croisement de la sociolinguistique, de la lexicologie-lexicographie et de l'épistémologie de la linguistique en France. – Y a-t-il un « langage bourgeois/aristocratique » ? L'existence même d'un parler des classes dominantes est une question que la sociolinguistique française n'a jamais vraiment posée : les travaux sur le parler ou la langue ou le langage dit populaire ou ordinaire, mais ce qui pourrait s'intituler « parler des classes dominantes » ou « de la haute société » n'est pas posé comme un objet pour la sociolinguistique française. – Qui est Marie-Chantal ? Marie-Chantal est, dans la tradition de « l'esprit français » le prototype de la grande bourgeoise ou de l'aristocrate snob et fortunée, qui connaît tous les tics de langage de son groupe, les mots de passe, sésames et mots de classe divers et variés. – Quels sont et d'où viennent les traits lexicaux qui pourraient constituer un « parler des classes dominantes » ? Le corpus est constitué d'un ensemble de guides de savoir-vivre, guides d'expression et essais mondains français entre 1925 et 2005, qui contiennent des appréciations, des prescriptions et des interdictions lexicales articulées sur des formulations mobilisant directement le sentiment et la perception. – La linguistique spontanée des marqueurs de classe peut-elle être mise en rapport avec la linguistique scientifique ? Cette question qui relève de l'épistémologie de la linguistique pose le problème des frontières entre les savoirs dits « savants » et « populaires ». Nous essaierons de présenter cette distinction, à travers le corpus de travaux américains en folk linguistics et perceptive dialectology, et de proposer une esquisse de programme pour l'intégration de la linguistique populaire à la linguistique scientifique.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Sentiment linguistique et discours spontanés sur le lexique, Université Paul Verlaine Metz, pp.41-63, 2009, Recherches linguistiques
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [1 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00485073
Contributeur : Marie-Anne Paveau <>
Soumis le : jeudi 20 mai 2010 - 07:48:50
Dernière modification le : samedi 10 février 2018 - 10:18:06
Document(s) archivé(s) le : jeudi 16 septembre 2010 - 15:08:39

Fichiers

Paveau-sentiment_linguistique2...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00485073, version 1

Collections

Citation

Marie-Anne Paveau. Quand Marie-Chantal dit merde : sentiment linguistique et normes perceptives dans la haute société. Sentiment linguistique et discours spontanés sur le lexique, Université Paul Verlaine Metz, pp.41-63, 2009, Recherches linguistiques. 〈hal-00485073〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

862

Téléchargements de fichiers

1676