Logo AE&CC

AE&CC: Architecture, Environnement & Cultures Constructives

 
 
En rapprochant le potentiel de recherche des laboratoires CRATerre-ENSAG et Cultures constructives, l’unité de recherche Architecture, environnement et cultures constructives aborde la question centrale du logement et de l’habitat en relation avec la problématique du développement durable et de l’éco-construction. Cette question incontournable est directement liée au choix du type de développement vers lequel nous souhaitons aller.

Le projet Habitat éco-responsable est basé sur trois convictions fortes qui le caractérisent. Le premier axe de recherche est celui d’une architecture située basée sur le développement économique et culturel local. A l’opposé de la conception moderniste d’une architecture « internationale » identique d’un bout à l’autre de la planète, notre approche privilégie la diversité en fonction du contexte dans lequel elle se développe. Pour nous, l’architecture émerge du lieu, du territoire et de la culture des hommes qui l’habitent. Cette approche refuse cependant tout passéisme qui consiste à ne valider comme local que le traditionnel. Il s’agit bien de synthétiser, à chaque époque, les caractéristiques spatiales, paysagères, matérielles et culturelles d’un territoire spécifique. L’objectif est d’être capables de projeter l’à-venir en pleine connaissance des cultures constructives locales qui constituent un ensemble de ressources pouvant être réactualisées et mobilisées. En ce sens, la conservation et la gestion des patrimoines architecturaux sont aussi abordées comme un levier du développement local. Le second axe est celui du développement de cette architecture située dans un esprit d’économie entendu dans son sens étymologique grec (oikonomos) qui renvoie à « la bonne gestion de la maison » – en l’occurrence celle la maison de chaque homme, mais aussi celle de la maison commune, notre planète. L’objectif affiché est de systématiquement chercher à concevoir des architectures capables de faire, dans tous les secteurs de la conception, « le plus avec le moins », et notamment le plus d’effet spatial et social avec le moins de matière et d’énergie possible.

L’objectif sociétal qui motive cette approche est bien sûr celui de l’accès au logement par le plus grand nombre d’entre nous. La production en nombre suffisant, de logement à coût maîtrisé – et dans certaines situations, à coût très bas – est un enjeu majeur du vingt-et-unième siècle. Le troisième axe du développement de cette architecture située et économique avec un esprit pragmatique. Dans le domaine encore flou et subjectif du développement durable qui convoque autant les anticipations éclairées que les peurs ancestrales et leur lot de fantasmes apocalyptiques, l’approche scientifique raisonnée reste une plateforme solide qui force l’esprit à s’appuyer sur des données objectives vérifiées tout en identifiant les jeux d’acteurs et les conflits d’intérêts qui sont à l’oeuvre dans le domaine de la production de l’habitat.

Catalogue du centre de documentation: http://documentation-aecc.biblibre.com/