Paramétrisation de la turbulence atmosphérique dans la couche limite stable

Résumé : Améliorer la représentation de la couche limite stable constitue un des grands challenges de la prévision numérique du temps et du climat. Sa représentation est clé pour la prévision du brouillard, du gel des surfaces, des inversions de température, du jet de basse couche et des épisodes de pollution. De plus, à l’échelle climatique, la hausse de la température moyenne globale de l’air en surface impacte davantage les régions polaires : améliorer la représentation de la couche limite stable est un enjeu important pour réduire les incertitudes autour des projections climatiques. Depuis une quinzaine d’années, les exercices d’intercomparaison de modèles GABLS ont montré que le mélange turbulent dans la couche limite stable est généralement surestimé par les modèles de prévision du temps. En effet, de nombreux modèles intensifient artificiellement l’activité de leur schéma de turbulence afin d’éviter une décroissance inévitable du mélange lorsque la stabilité dépasse un seuil critique en terme de nombre de Richardson gradient. Ce problème numérique et théorique n’est pas en accord avec de nombreuses observations et simulations à haute résolution qui montrent une activité turbulente séparée en deux régimes : un régime faiblement stable dans lequel l’atmosphère est turbulente de manière continue et intense, et un régime très stable dans lequel la turbulence est très intermittente, anisotrope et faible en intensité. Ces travaux de thèse s’articulent autour de deux parties dont l’objectif est d’améliorer la paramétrisation de la turbulence dans le modèle atmosphérique de recherche Méso-NH développé conjointement par Météo-France et le Laboratoire d’Aérologie, et dans le modèle opérationnel AROME. Cette étude utilise une méthodologie communément employée dans le développement de paramétrisations qui consiste à comparer des simulations à très haute résolution qui résolvent les structures turbulentes les plus énergétiques (LES) à des simulations uni-colonnes d’un modèle méso-échelle. Plusieurs simulations 3D couvrant différents régimes de stabilité de l’atmosphère sont réalisées avec Méso-NH. Les limites du modèle LES en stratification stable sont documentées. Une première partie répond à la problématique de la surestimation du mélange dans le régime faiblement stable. Une expression originale pour la longueur de mélange est formulée. La longueur de mélange est un paramètre clé pour les schémas de turbulence associés à une équation pronostique pour l’énergie cinétique turbulente. Cette longueur de mélange non-locale combine un terme de cisaillement vertical du vent horizontal à une formulation existante qui repose sur la flottabilité. Le nouveau schéma est évalué dans des simulations 1D par rapport aux LES d’une part ; et dans le modèle opérationnel AROME par rapport aux observations de l’ensemble du réseau opérationnel de Météo-France d’autre part. Une deuxième partie apporte des éléments d’évaluation d’un schéma combinant deux équations pronostiques pour les énergies cinétiques et potentielles turbulentes. En condition stable, le flux de chaleur négatif contribue à la production d’énergie potentielle turbulente. L’interaction entre les deux équations d’évolution permet, via une meilleure prise en compte de l’anisotropie et d’un terme à contre gradient dans le flux de chaleur, de limiter la destruction de l’énergie turbulente dans les modèles. Dans les cas simulés, cette nouvelle formulation ne montre pas un meilleur comportement par rapport à un schéma à une équation pour l’énergie cinétique turbulente car le mécanisme d’auto-préservation n’est pas dominant par rapport au terme de dissipation. Il conviendra d’améliorer la paramétrisation du terme de dissipation dans le régime très stable.
Type de document :
Thèse
Météorologie. Université Toulouse 3 Paul Sabatier (UT3 Paul Sabatier), 2017. Français
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01861666
Contributeur : Quentin Rodier <>
Soumis le : vendredi 24 août 2018 - 17:10:12
Dernière modification le : samedi 25 août 2018 - 01:07:22
Document(s) archivé(s) le : dimanche 25 novembre 2018 - 16:43:25

Fichier

these_RODIERQ_Turbulence_CLASt...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01861666, version 1

Collections

Citation

Quentin Rodier. Paramétrisation de la turbulence atmosphérique dans la couche limite stable. Météorologie. Université Toulouse 3 Paul Sabatier (UT3 Paul Sabatier), 2017. Français. 〈tel-01861666〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

359

Téléchargements de fichiers

70