Modélisation numérique et analytique de la fissuration de séchage des sols argileux

Résumé : Ce travail a pour objectif d’étudier la fissuration des sols due au séchage par des approches numérique et analytique. L’initiation et la propagation des fissures sont investiguées en utilisant un code de calcul aux éléments finis avec la présence des joints cohésifs. Les couplages entre le problème hydraulique et le comportement mécanique en présence des discontinuités sont considérés. La loi de la fissure cohésive est appliquée pour modéliser l’initiation et la propagation des fissures.Tout d’abord, les résultats d’un essai de séchage au laboratoire réalisé sur un sol argileux à l’état liquide sont utilisés afin d’évaluer la méthode numérique proposée. Les résultats numériques montrent que le modèle est capable de reproduire les tendances principales du processus de séchage. Elle souligne aussi l’importance des conditions aux limites dans l’initiation des fissures. Ensuite, une approche énergétique est proposée pour étudier l’initiation d’une fissure. Les énergies élastiques avant et après l’initiation de la fissure sont estimées par les deux approches analytique et numérique. L’énergie dissipée lors de l’initiation de la fissure est comparée avec le taux d’énergie pour créer une fissure. Les analyses montrent que le critère d’énergie peut est atteint avant le critère de contrainte. La dissipation de l’énergie cumulée correspond à la propagation instable lors de l’initiation de la fissure. De plus, le développement et la géométrie des fissures sont étudiés essentiellement par les simulations numériques avec plusieurs joints cohésifs. Les résultats numériques montrent que la fissuration se produit souvent progressivement pour former différentes familles de fissures par un processus dichotomique (une fissure apparait au milieu de deux fissures existantes). La propagation d’une fissure est brutale dans la phase d’initiation pour atteindre une profondeur appelée ‘ultime’. Les fissures dans chaque famille peuvent apparaitre simultanément à un même niveau de succion et présentent une même profondeur ultime. En se basant sur les résultats numériques et quelques analyses analytiques supplémentaires, des relations empiriques sont proposées afin de prédire l’espacement et la profondeur ultime des fissures. Finalement, quelques calculs préliminaires sont réalisés afin d’évaluer le potentiel de la méthode numérique proposée pour prédire la fissuration liée au séchage des ouvrages en terre
Type de document :
Thèse
Génie civil. Université Paris-Est, 2017. Français. 〈NNT : 2017PESC1214〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [166 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-01680976
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 11 janvier 2018 - 11:28:07
Dernière modification le : mardi 23 janvier 2018 - 23:10:15

Fichier

TH2017PESC1214.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01680976, version 1

Collections

Citation

Thi Dong Vo. Modélisation numérique et analytique de la fissuration de séchage des sols argileux. Génie civil. Université Paris-Est, 2017. Français. 〈NNT : 2017PESC1214〉. 〈tel-01680976〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

195

Téléchargements de fichiers

85