Ecologie évolutive des interactions Hôte / Moustique / Plasmodium : sources d’hétérogénéité de l’infection des vecteurs

Résumé : Les moustiques jouent un rôle essentiel dans la dynamique de transmission du paludisme. Plusieurs traits d’histoire de vie de ces insectes hématophages vont, en effet, intervenir dans le calcul du taux reproductif de base du parasite. Parmi eux, la probabilité et l’intensité d’infection des vecteurs, suite à la prise d’un repas de sang infectieux, sont des facteurs primordiaux pour la transmission de Plasmodium. Pourtant, au sein d'une même population, une réelle hétérogénéité d’infection des moustiques a été observée: alors que certain ne sont pas infectés, que d'autres le sont faiblement, une partie des vecteurs vont présenter des taux d'infection extrêmement forts. Identifier les sources de variations responsables de cette hétérogénéité est indispensable pour comprendre la dynamique de transmission de Plasmodium. Certains paramètres d’origine génétique et environnementale, tel que la température et la nutrition, ont déjà clairement été identifiés comme ayant un impact sur le taux d’infection des moustiques. Néanmoins, de nombreux facteurs restent encore à explorer. En utilisant un système expérimental composé du parasite de la malaria aviaire Plasmodium relictum, de son vecteur naturel le moustique Culex pipiens et de l’un de ses hôtes vertébrés Serinus canaria, nous nous sommes intéressés aux effets de certains de ces paramètres, peu pris en compte jusqu’à présent, sur l’infection des moustiques. Nous avons notamment pu mettre en évidence des conséquences importante de l’infection parentale, de l’âge des vecteurs, ainsi que de leur fond génétique. Parallèlement, nous nous sommes intéressés à un facteur souvent laissé de côté, l’effet « hôte vertébré » sur l’infection des moustiques. Dans cette dernière partie, on a pu observer que la dynamique d’infection du parasite au sein de l’hôte influence de manière importante le taux de transmission de Plasmodium. Les sources d’hétérogénéité d’infections des moustiques sont donc multiples et l’ensemble des membres de cette association tripartite hôte/parasite/vecteur vont pouvoir influencer de manière importante la dynamique de transmission du parasite.
Type de document :
Thèse
Parasitologie. Université Montpellier, 2015. Français. 〈NNT : 2015MONTS025〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01402347
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 24 novembre 2016 - 15:38:11
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:23:40
Document(s) archivé(s) le : lundi 20 mars 2017 - 22:25:56

Fichier

53827_PIGEAULT_2015_archivage_...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01402347, version 1

Collections

Citation

Romain Pigeault. Ecologie évolutive des interactions Hôte / Moustique / Plasmodium : sources d’hétérogénéité de l’infection des vecteurs. Parasitologie. Université Montpellier, 2015. Français. 〈NNT : 2015MONTS025〉. 〈tel-01402347〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

350

Téléchargements de fichiers

1915