Modélisation des propriétés optiques de peintures par microstructures aléatoires et calculs numériques FFT

Résumé : Cette thèse s'inscrit dans la thématique classique de l'homogénéisation des milieux hétérogènes linéaires et a pour but l'étude et la prédiction du comportement optique de couches de peintures. L'objectif est double : d'une part caractériser et modéliser la microstructure hétérogène des matériaux utilisés dans les revêtements de peinture, d'autre part prédire le comportement optique de ces matériaux par des moyens numériques, et étudier l'influence de la morphologie sur les propriétés optiques. Ces travaux ont été faits dans le cadre du projet LIMA (Lumière Interaction Matière Aspect), soutenu par l'Agence Nationale de la Recherche et en partenariat avec le groupe PSA. Des images acquises par microscopie électronique à balayage (MEB) sont obtenues de différentes couches de peintures. On y distingue différentes échelles pigmentaires : microscopique et nanoscopique. Des images représentatives des échelles sont alors sélectionnées et segmentées, pour permettre la prise de mesures morphologiques. Ces mesures permettent l'élaboration de modèles aléatoires propres à chacune des échelles. Ces modèles sont ensuite validés, et optimisés pour le cas du modèle nanoscopique à deux échelles. La prédiction du comportement optique des modèles aléatoires de matériaux hétérogènes se fait ici avec l'utilisation de méthodes utilisant les transformées de Fourier rapides (FFT). La théorie de l'optique des milieux composites est rappelée, ainsi que les contraintes et limites des méthodes FFT. L'approximation quasi-statique est une contrainte, impliquant l'application de la méthode FFT au seul modèle nanoscopique. Le comportement optique du modèle nanoscopique optimisé est calculé numériquement, et comparé à celui mesuré de la peinture qui a servi de référence. Les fonctions diélectriques des matériaux constituants de la peinture ont été mesurées à l'ellipsomètre spectroscopique au Musée de Minéralogie des Mines de Paris. Les réponses mesurée et calculées sont comparées entre elles et à des estimations analytiques. Une caractérisation statistique est également faite sur le modèle aléatoire et sur les champs locaux de déplacement diélectrique, par le calcul du volume élémentaire représentatif (VER).
Type de document :
Thèse
Autre. Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris, 2015. Français. < NNT : 2015ENMP0034 >
Liste complète des métadonnées


https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-01297712
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 4 avril 2016 - 16:54:08
Dernière modification le : mardi 12 septembre 2017 - 11:40:31
Document(s) archivé(s) le : mardi 5 juillet 2016 - 16:03:48

Fichier

2015ENMP0034_archivage.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01297712, version 1

Collections

Citation

Enguerrand Couka. Modélisation des propriétés optiques de peintures par microstructures aléatoires et calculs numériques FFT. Autre. Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris, 2015. Français. < NNT : 2015ENMP0034 >. <tel-01297712>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

951

Téléchargements du document

172