Identification de cibles intracellulaires de molécules à activité antiprion

Résumé : Les maladies à prions sont des maladies neurodégénératives touchant l’homme ainsi que l’animal et dont l’issue est toujours fatale. Notre objectif était d’utiliser la 6AP et le GA, deux drogues antiprion isolées au laboratoire comme des hameçons moléculaires pour identifier leurs cibles cellulaires afin de mieux comprendre leur mode d’action ainsi que les phénomènes de prionisation. Deux criblages, l’un génétique et l’autre biochimique ont révélé que les chaperons de protéines et les ribosomes sont impliqués. Les drogues antiprion testées ciblent spécifiquement la fonction de repliement des protéines portée par le grand ARNr 23S/25S/28S. Ceci suggère que l’activité de chaperon de protéines du grand ARNr est nécessaire pour le maintien et la propagation des prions. Ces molécules semblent aussi être actives contre d’autres maladies liées à des problèmes de repliement et d’agrégation des protéines. Nos molécules ont donc un avenir potentiel dans le traitement de ces maladies.
Type de document :
Thèse
Biologie moléculaire. Rennes 1, 2007. Français
Liste complète des métadonnées

https://hal.sorbonne-universite.fr/tel-01118256
Contributeur : Novelenn Louise <>
Soumis le : mercredi 18 février 2015 - 16:40:07
Dernière modification le : jeudi 22 novembre 2018 - 14:15:55
Document(s) archivé(s) le : mardi 19 mai 2015 - 10:46:16

Identifiants

  • HAL Id : tel-01118256, version 1

Collections

Citation

Déborah Tribouillard-Tanvier. Identification de cibles intracellulaires de molécules à activité antiprion. Biologie moléculaire. Rennes 1, 2007. Français. 〈tel-01118256〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

279

Téléchargements de fichiers

81