Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Holophonie binaurale - Spatialisation sonore sur réseaux de haut-parleurs circumauraux

Résumé : Les systèmes de réalité virtuelle ont pour objectif de plonger les utilisateurs dans un espace suggéré artificiellement par des informations multi-sensorielles, auditive entre autres. Le positionnement des sources sonores dans l'espace constitue un facteur important d'immersion et contribue grandement au réalisme d'une scène virtuelle. La synthèse binaurale est la technique de spatialisation sonore qui s'approche le plus de l'écoute naturelle. Elle permet de spatialiser un événement sonore monophonique à l'aide de seulement deux filtres, les HRTF (Head-Related Transfer Functions), caractérisant la propagation acoustique de la source vers les oreilles d'un auditeur. Les différences de temps d'arrivée et de niveau de pression au niveau des tympans sont des indices de localisation primordiaux pour estimer de la latéralité d'une source, mais sont insuffisants pour la situer précisément en élévation. Le contenu spectral des HRTF contient les indices permettant cette discrimination, notamment les pics et creux en hautes fréquences induits par les effets de diffraction au sein des pavillons d'oreille. L'inconvénient majeur de la technique binaurale repose donc sur le fait que les HRTF sont propres à chaque utilisateur, car liés aux déformations subies par l'onde sonore lorsqu'elle rencontre les différentes parties du corps humain. Une écoute avec des filtres non individuels comporte des artéfacts perceptibles. Il est donc nécessaire d'acquérir des HRTF individuelles. La mesure ou le calcul numérique sont des méthodes couramment utilisées pour l'estimation de ces dernières, mais sont trop coûteuse en temps et en moyen pour être employées dans des applications grand public. D'autres procédés de personnalisation des HRTF tentent de modéliser le lien entre la morphologie d'un auditeur et les indices de localisation qui lui sont associés, en se basant sur des mesures anthropométriques. Cependant, l'estimation correcte des paramètres morphologiques ne peut être garantie que via l'utilisation d'outils de mesure robuste et souvent onéreux, notamment pour les dimensions liées aux pavillons d'oreille. Cette thèse propose une nouvelle approche d'individualisation des HRTF, fondée sur une séparation des indices de localisation liés au torse et à la tête de ceux liés aux pavillons. La composante tête/torse est modélisée numériquement alors que la composante pavillonnaire est recrée à l'aide de réseaux de haut-parleurs entourant chacun des pavillons d'oreille de l'auditeur. L'idée de cette méthode est d'essayer d'exciter les véritables indices acoustiques induits par la diffraction du front d'onde reconstruit sur les pavillons. Ce nouveau concept, que nous appellerons " holophonie binaurale ", car dérivé de techniques holophonique et binaurale, est développé dans ce manuscrit : différentes simulations ont été menées dans des cas de figure idéaux, et différentes optimisations sont proposées pour améliorer le fonctionnement du procédé pour un nombre réaliste de transducteurs. Ces études ont conduit à la conception et à l'évaluation d'un prototype de casque multi-haut-parleur dédié.
Complete list of metadatas

Cited literature [106 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00619404
Contributor : Magali Roserat-Brilhac <>
Submitted on : Tuesday, September 6, 2011 - 12:05:40 PM
Last modification on : Wednesday, June 24, 2020 - 2:30:04 PM
Document(s) archivé(s) le : Sunday, December 4, 2016 - 7:41:05 AM

Identifiers

  • HAL Id : tel-00619404, version 1

Citation

Raphaël Greff. Holophonie binaurale - Spatialisation sonore sur réseaux de haut-parleurs circumauraux. Acoustique [physics.class-ph]. Université Pierre et Marie Curie - Paris VI, 2008. Français. ⟨tel-00619404⟩

Share

Metrics

Record views

618

Files downloads

1671