La programmation génétique du corps entre responsabilité parentale et pouvoir médical.

Abstract : Avec les progrès du dépistage prénatal, la science génétique fait massivement irruption dans la procréation humaine, déplaçant toujours plus en amont de la naissance le moment de procéder à une sélection reproductive. Ce pouvoir (souvent présenté comme un devoir) à qui sera-t-il dévolu ? Qui l'exerce déjà concrètement aujourd'hui dans la mise en œuvre des techniques de dépistage prénatal et de procréation médicalement assistée ? Entre les parents et les équipes médicales, la détermination de l'auteur de la décision s'avère souvent un exercice complexe. Simple en revanche est le principe de "liberté procréative" qui émerge peu à peu pour légitimer ce pouvoir médical et parental avec le soutien déterminé des industries biotechnologiques, banques de sperme, laboratoires spécialisés et, parfois, des états.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02268015
Contributor : Jean-Hugues Déchaux <>
Submitted on : Tuesday, August 20, 2019 - 11:13:39 AM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 7:56:55 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02268015, version 1

Citation

Jean-Hugues Déchaux. La programmation génétique du corps entre responsabilité parentale et pouvoir médical.. Vincent Calais et Stanislas Deprez. Le corps des transhumains., Erès, pp.133-163, 2019, 978-2-7492-6348-9. ⟨halshs-02268015⟩

Share

Metrics

Record views

23