L’accès au langage envisagé à partir de la pathologie. Deux cas de forclusion du signe

Résumé : Les cas relatés dans cet article obligent à concevoir une rupture dans l'acquisition du langage, qui, seule, par une négation de ce qui est jusque là perceptivement et immédiatemment saisi, instaurerait en un évidement structural l'impropriété du signe. Ils nous montrent également qu'on peut parler sans avoir encore accédé au langage et que le signe, déterminisme spécifique du langage, est une analyse dont on peut éprouver les frontières «formelles» qu'elle instaure et non une réalité concrète directement observable.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01973078
Contributor : Jean-Claude Quentel <>
Submitted on : Tuesday, January 8, 2019 - 10:22:20 AM
Last modification on : Wednesday, April 24, 2019 - 4:18:06 PM
Long-term archiving on : Tuesday, April 9, 2019 - 2:21:19 PM

Files

L'acces au langage.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01973078, version 1

Collections

Citation

Hubert Guyard, Jean-Claude Quentel. L’accès au langage envisagé à partir de la pathologie. Deux cas de forclusion du signe. Tétralogiques, Presses Universitaires de Rennes, 1987. ⟨halshs-01973078⟩

Share

Metrics

Record views

23

Files downloads

30