Le migrant précaire comme nouvelle figure du débordement

Résumé : les professionnels apparaissent en difficulté face à cette figure, comme ils l'avaient été, dans les années 90 face à celle du précaire. Vingt ans après, les problématiques qui avaient été soulignées par les travaux de l'Orspere sur la figure du SDF restent paradoxalement d'actualité. Les professionnels apparaissent démunis. D'une part parce que les dispositifs destinés aux précaires sont saturés et sont en difficultés pour répondre aux demandes. Aujourd'hui, le public de ces dispositifs est en quasi totalité composé de migrants. D'autre part du fait des caractéristiques spécifiques de leur précarité. Pour un psychiatre, " la première précarité c'est qu'ils ne savent pas dire de quoi ils souffrent ".
Type de document :
Article dans une revue
Rhizome, 2013, pp.5-6
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00978252
Contributeur : Nicolas Chambon <>
Soumis le : lundi 14 avril 2014 - 00:10:46
Dernière modification le : mercredi 31 octobre 2018 - 12:24:14
Document(s) archivé(s) le : lundi 14 juillet 2014 - 10:46:52

Fichiers

3-Chambon.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00978252, version 1

Collections

Citation

Nicolas Chambon. Le migrant précaire comme nouvelle figure du débordement. Rhizome, 2013, pp.5-6. 〈halshs-00978252〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

330

Téléchargements de fichiers

260