" Les effets de la proximité sur la poursuite d'études supérieures : le cas de l'Université de Perpignan "

Résumé : Cet article étudie les effets de la présence d'une petite université de ville moyenne sur le processus de démocratisation. Face aux réformes françaises du supérieur, qui interrogent autant sa mission que son organisation et sa structuration, l'analyse peut contribuer à en éclairer les enjeux. Elle permet, à partir d'un exemple local, d'axer la réflexion sur les effets de la reconfiguration du système universitaire alors que l'état antérieur n'a pas véritablement fait l'objet d'un bilan approfondi. L'analyse montre que cette université de proximité contribue à une démocratisation dont les effets sont à double détente. La réduction des inégalités semble effective grâce à la poursuite d'études supérieures de jeunes qui, sans elle, n'auraient pas engagé un cursus universitaire. Elle est cependant relative car elle produit des effets de ségrégation socio-scolaire perceptibles dans les choix d'orientation et ne favorise pas l'acculturation des étudiants. À terme, elle ne permet pas toujours une mobilité sociale ascendante, a fortiori dans une conjoncture socio-économique qui ne favorise pas l'insertion sociale des jeunes face à la génération de leurs parents.
Document type :
Journal articles
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00977311
Contributor : Laurence Faure <>
Submitted on : Thursday, April 10, 2014 - 11:01:39 PM
Last modification on : Wednesday, November 28, 2018 - 11:49:43 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00977311, version 1

Citation

Laurence Faure. " Les effets de la proximité sur la poursuite d'études supérieures : le cas de l'Université de Perpignan ". Education et Sociétés : Revue internationale de sociologie de l'éducation, De Boeck Supérieur 2009, 2 (24), pp.93-108. ⟨halshs-00977311⟩

Share

Metrics

Record views

230