Les conditionnels potentiel et irréel en breton : De la morphologie temporelle à la valeur instructionnelle

Résumé : Les conditionnels potentiel et irréel du breton se caractérisent par une morphologie agglutinante impliquant les éléments formateurs de l'imparfait, du passé simple et du subjonctif. Cette situation est originale par rapport à celle des langues romanes, dont les conditionnels cumulent des marques d'infinitif et d'imparfait ou de passé simple (cas de l'italien). Dans cette étude on montre comment la pratique du système s'est réorganisée en fonction de cette particularité, notamment en gérant les rapports interlocutifs autour de la formulation de l'hypothèse en termes de consensus et de polémique.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [8 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00922746
Contributor : Didier Bottineau <>
Submitted on : Monday, December 30, 2013 - 12:16:13 PM
Last modification on : Tuesday, February 19, 2019 - 3:24:11 PM
Long-term archiving on : Sunday, March 30, 2014 - 10:10:32 PM

File

Bottineau-2012-CPI.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00922746, version 1

Collections

Citation

Didier Bottineau. Les conditionnels potentiel et irréel en breton : De la morphologie temporelle à la valeur instructionnelle. Faits de langues, Peter Lang, 2012, 40, pp.85-92. ⟨halshs-00922746⟩

Share

Metrics

Record views

195

Files downloads

326