Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

" La langue commune : questions critiques "

Résumé : La langue commune, si peu définie au XVIIe siècle, sinon comme celle " des Poëtes & des Orateurs " connaît des prolongements qui sont abordés ici. Du XVIIe au XIXe siècle, un certain nombre de seuils sont franchis où l'articulation, le lien, l'adhérence entre langue et (bonnes -mauvaises) mœurs s'affirme. Les exemples littéraires (Louis-Sébastien Mercier, Balzac), institutionnels (Jules Ferry, Félix Pécaut) et politiques aujourd'hui (Hélène Carrère-d'Encausse) montrent qu'il est devenu de plus en plus difficile de pratiquer une distinction entre les formes que peut prendre la langue que l'on parle et le jugement que l'on porte sur la morale des individus. De fait, la confusion est de plus en prégnante, et comme frappée d'évidence : les discours sur la langue sont constamment mêlés de propos qui touchent à la personne même. L'idée que la langue serait une partie fondamentale de l'identité, une identité morale est devenu un impensé de la culture française. Ce rapport-là pourrait toutefois être discuté, puisqu'il relève de l'histoire.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00651776
Contributor : Chantal Wionet <>
Submitted on : Wednesday, December 14, 2011 - 10:49:45 AM
Last modification on : Wednesday, August 5, 2020 - 3:08:28 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00651776, version 1

Collections

Citation

Chantal Wionet. " La langue commune : questions critiques ". Langue commune, questions critiques, 2009, Paris, France. pp.135-145. ⟨halshs-00651776⟩

Share

Metrics

Record views

254