Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Journal articles

Passages coloniaux : Bangui, le centre-ville et le musée « Barthélemy Boganda »

Résumé : Un ancien bâtiment colonial du centre-ville de Bangui accueille, depuis la moitié des années 1960, le musée national des « arts et traditions populaires » centrafricains, aussi appelé « musée Barthélemy Boganda » du nom de l’artisan de l’indépendance et fondateur de la République. Plusieurs traces du passé et différents usages de la mémoire se croisent dans ce lieu qui connaît, depuis le coup d’État de 2013 et les violences qui ont suivi, une crise particulièrement profonde. Le déclin du musée a toutefois des origines plus lointaines : il renvoie à un projet de patrimonialisation du passé ethnographique élaboré au lendemain de l’indépendance et qui n’a plus été repensé. Cette trajectoire institutionnelle, inscrite dans un espace qui porte les marques du programme d’ingénierie sociale de l’administration coloniale française, invite à repenser l’opiniâtre et insidieuse présence du passé colonial dans le présent centrafricain.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03726719
Contributor : Tepsis Labex Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, July 18, 2022 - 6:06:39 PM
Last modification on : Wednesday, September 28, 2022 - 4:20:11 PM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-03726719, version 1

Citation

Andrea Ceriana Mayneri. Passages coloniaux : Bangui, le centre-ville et le musée « Barthélemy Boganda ». Passés Futurs, 2022, Usages postcoloniaux du colonial - 2, 11, https://www.politika.io/fr/article/passages-coloniaux-bangui-centreville-musee-barthelemy-boganda. ⟨hal-03726719⟩

Share

Metrics

Record views

15