Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Recompositions religieuses et politiques en Syrie : les sciences sociales à l’épreuve de la guerre

Résumé : Le programme de recherche SHAKK De la révolte à la guerre en Syrie : conflits, déplacements, incertitudes financé par l’ANR et hébergé à l’Ifpo Beyrouth porte sur la genèse de la révolution syrienne et les étapes de sa mutation en conflit à partir des acteurs, des trajectoires, des actions et des récits, jusque-là peu pris en compte. Un des volets du programme SHAKK porte précisément sur les recompositions religieuses à l’œuvre dans la société syrienne depuis le début de la révolution et le déclenchement de la guerre. Avant 2011, la majorité de la population syrienne était sunnite et on trouvait à ses côtés de nombreuses autres minorités : chrétienne, druze, ismaélienne, chiite et alaouite. Cette dernière, à laquelle appartiennent Bashar Al-Assad et les membres les plus influents du régime et des services de sécurité, est la plus importante d’entre elle (environ 11% de la population). Depuis 2011, l’ensemble des communautés religieuses présentes en Syrie connait de profondes reconfigurations, à la fois religieuses, sociales et politiques. Autour de la question des appartenances religieuses se jouent en effet certains aspects cruciaux de la guerre en Syrie qui vont des raisons intimes évoquées par les individus pour justifier leur engagement ou non dans la contestation jusqu’aux alliances régionales et interétatiques qui dépassent largement ces dernières. Si celles-ci sont d’ailleurs souvent évoquées dans les analyses géopolitiques du conflit syrien, une focalisation sur leurs expressions politiques les plus radicales et spectaculaires comme celles de l’État islamique ou des nombreuses factions djihadistes est privilégiée. Aborder le fait religieux en Syrie dans une perspective anthropologique sans avoir la possibilité de faire du terrain de façon classique impose d’opérer un déplacement pratique, théorique et méthodologique afin d’identifier et d’élaborer des objets qui permettent d’analyser comment les positionnements politiques et les identités confessionnelles et sociales se recomposent de manière profonde. Dans ce cadre, cet article propose d’exposer les recherches que je conduis au sein du département des études contemporaines de l’Ifpo à Beyrouth et de SHAKK qui consistent en la reconstitution et l’analyse des enlèvements collectifs de membres de minorités religieuses survenus à différents moments du conflit et perpétrés par différentes factions d’oppositions. Travailler sur ces enlèvements, qui font l’objet de mises en scène, de mobilisations politiques et de couvertures médiatiques régionales, parfois internationales, en les considérant comme des « affaires » au sens sociologique du terme (Offenstat et Van Damme, 2007), permet d’en comprendre et d’éclairer les enjeux. En effet, ces affaires d’enlèvements font naitre de nombreux discours et récits souvent contradictoires et mobilisent une multitude d’acteurs plus ou moins importants : les institutions religieuses, le régime syrien, les services de sécurité, les médias, les États étrangers, des hommes d’affaire ou politiques qui se positionnent comme intermédiaires et négociateurs entre les différentes parties en conflit. À partir de la collecte et de l’analyse des multiples récits que ces affaires provoquent chez les individus concernés par ces dernières de près ou de loin, il est possible de dérouler le fil de véritables mises en drame des identités religieuses individuelles, familiales et régionales qui sont au cœur de la fabrique la plus contemporaine de l’histoire sociale et politique syrienne ; loin de n’être qu’anecdotiques, ces récits à la fois réflexifs et rétrospectifs constituent l’édifice d’une historiographie syrienne nouvelle que les sciences sociales peuvent mettre au jour.
Mots-clés : Syrie -- révolte
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03507341
Contributor : Anna Poujeau Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, January 3, 2022 - 1:13:20 PM
Last modification on : Friday, January 14, 2022 - 8:17:30 AM

Files

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2022-02-03

Please log in to resquest access to the document

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : hal-03507341, version 1

Collections

Citation

Poujeau Anna. Recompositions religieuses et politiques en Syrie : les sciences sociales à l’épreuve de la guerre. Cahier des UMIFRE, FMSH-UMIFRE-MEAE-CNRS, A paraître, Le fait religieux au prisme des sciences humaines et sociales. ⟨hal-03507341⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles