Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Journal articles

L’obscure clarté de Mademoiselle Giraud, ma femme

Résumé : Mademoiselle Giraud, ma femme (1870) d’Adolphe Belot, qui fit scandale à sa parution parce que l’adultère s’y déroule entre femmes, est un roman paradoxal : il refuse d’être franchement explicite mais met en scène des personnages souffrant d’être contraints au silence. Il prétend stigmatiser l’homosexualité féminine, mais le personnage lesbien semble valorisé et celui du mari trompé est ridiculisé. Il se veut mélodrame et tourne au vaudeville. Il appelle à une sauvegarde du mariage traditionnel et expose les travers de ses pratiques et de ses lois. Cette vérité subversive qui transparaît dans le négatif d’un roman qui se prétend édifiant nous amène à interroger ce parti-pris d’« obscurité » signalé en préface : il permet au romancier moins de souscrire à une morale commune que de relativiser voire de contredire ce qu’apparemment il énonce.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03349357
Contributor : Stéphane Gougelmann Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, September 20, 2021 - 2:52:00 PM
Last modification on : Thursday, August 25, 2022 - 1:45:45 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03349357, version 1

Citation

Stéphane Gougelmann. L’obscure clarté de Mademoiselle Giraud, ma femme. Littératures, 2019, Écrire les homosexualités au XIXe siècle. Stéphane Gougelmann et Jean-Marie Roulin (dir.), 81, p. 61-74. ⟨hal-03349357⟩

Share

Metrics

Record views

33