Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L'antonomase du nom propre, un gros mot politique comme les autres ?

Résumé : La présente étude a pour ambition de montrer en quoi et pourquoi l’insulte antonomastique joue depuis de nombreuses années un rôle à ce point central dans le discours politique. Si elle constitue sur divers points l’injure politique par excellence (citons notamment ses ambitions illocutoires, son apport souvent mineur à la trame discursive, ses modalités d’actualisation ou sa dépendance extrême vis-à-vis du contexte), l’antonomase se distingue des autres insultes sur un nombre non moins conséquent de caractéristiques, qui justifient la permanence de son succès dans un univers politique où les analystes constatent une relative raréfaction de l’injure. Les spécificités de cette figure découlent essentiellement de l’originalité de sa situation entre deux sous-catégories du nom : le nom propre et le nom commun. Le premier lui lègue le confort et la liberté de son relatif asémantisme, une fonction essentielle de désignation, ou encore une instabilité sémantique permettant la projection de diverses subjectivités, tandis que le second apporte un pouvoir de catégorisation, mais aussi la possibilité de complémentations et d’actualisations variées... Après avoir avancé de quelques pistes pour l’établissement d’une typologie de l’antonomase d’injure, cet article tentera de saisir le phénomène dans son contexte proprement historique, au sein d’une réflexion qui se veut avant tout une invitation à poursuivre plus avant la démarche.
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03067957
Contributor : Base Des Publications Scientifiques Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, December 15, 2020 - 3:20:43 PM
Last modification on : Monday, October 11, 2021 - 10:26:24 AM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-03067957, version 1

Collections

Citation

Nicolas Bianchi. L'antonomase du nom propre, un gros mot politique comme les autres ?. Argotica : revue internationale d'études argotiques, Universitatea din Craiova, 2013, 2, pp.89-112. ⟨hal-03067957⟩

Share

Metrics

Record views

15