Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Journal articles (Book review)

Jean-Claude Chevalier, Marie-France Delport, Problèmes linguistiques de la traduction. L’horlogerie de Saint Jérôme. Paris, L’Harmattan, 1995

Résumé : Que tout texte traduit porte inévitablement la marque, la signature linguistique de son traducteur, c'est là une idée universellement admise qui, ainsi formulée, n'aurait sans doute pas mérité qu'on lui consacre tout un ouvrage. Qu'en dépit de leur apparente disparité, ces marques puissent en plus revêtir un caractère systématique et être classées et répertoriées selon des critères objectifs et stables, voilà qui n'avait tout simplement pas été envisagé jusqu'ici. En comparant «tout ingénument» des traductions littéraires produites dans une ou plusieurs langues à leur original, Jean-Claude Chevalier et Marie-France Delport ont observé que bon nombre des transformations auxquelles est soumis le texte de départ ne sont pas imposées par le système linguistique d'arrivée. Ce phénomène une fois constaté, les auteurs ont cherché à dégager les mécanismes profonds qui, à l'oeuvre dans le processus de transcodification d'un texte, pouvaient en être à l'origine, le nombre et la régularité frappante de ces transformations interdisant d'y voir autre chose que la manifestation d'un ordre. Riche de quelque sept cents exemples tirés de textes et de traductions dans les domaines espagnol, catalan, portugais, français, italien, anglais et allemand, leur démonstration est concluante : «comme il y a des figures de rhétorique, il y a des figures de traduction». Élaborées entre 1985 et 1995, les onze études (articles, communications et conférences) réunies dans L'horlogerie de Saint Jérôme apportent chacune un éclairage spécifique aux problèmes posés par ces figures et par l'ordre orthonymique qui les commande. On soulignera tout d'abord l'originalité de la démarche suivie et de la problématique posée par les deux traductologues qui, au lieu de centrer leur réflexion, comme on le fait souvent, sur les impossibilités théoriques et sur les limites de la traduction, ont choisi d'aborder le problème sous un angle radicalement différent, pour rendre compte des nombreux cas où justement la langue offre des possibilités de traduction que le traducteur, paradoxalement, récuse. Car c'est bien là le propre de ces figures de traduction qui, toujours et partout les mêmes, n'apparaissent que «là où elles auraient pu ne pas être» (p. 9). Ces altérations ou manipulations, innécessaires mais systématiques au point de constituer ce que, à la lecture du travail de J.C. Chevalier et M.F. Delport, il ne serait peut-être pas exagéré de considérer comme des universaux de la traduction, témoignent de l'emprise du référent expérienciel sur ce lecteur qu'est en première instance le traducteur, qui ne cherche en principe qu'à traduire le texte, mais qui finit immanquablement par traduire ce dont il est la représentation: «on lui demande de traduire des mots; il répond le plus souvent en traduisant le monde» (p. 36). Aux considérations générales et plus ou moins vagues sur l'«intraduisibilité» des langues-vieux débat qui ne fait qu'escamoter l'étude des faits de langue réels et objectivables-et à la typologie des obstacles ou, pour reprendre le titre d'un ouvrage célèbre, des problèmes «théoriques» de la traduction, les auteurs, qui ont significativement donné à leur livre le sur-titre de Problèmes «linguistiques» de la traduction, ont préféré une description systématique et raisonnée des mécanismes psycholinguistiques mobilisés au cours de l'acte même de translation d'une langue à l'autre. Au-delà de la théorie de la traduction qu'il construit, l'ouvrage est d'abord, et plus généralement, une contribution à l'étude du langage, ici saisi au travers des
Mots-clés : Traduction
Document type :
Journal articles (Book review)
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02955385
Contributor : Federico Bravo Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, October 1, 2020 - 6:30:07 PM
Last modification on : Wednesday, October 26, 2022 - 8:07:03 AM
Long-term archiving on: : Monday, January 4, 2021 - 8:50:10 AM

File

Chevalier-Delport. Compte rend...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02955385, version 1

Citation

Federico Bravo. Jean-Claude Chevalier, Marie-France Delport, Problèmes linguistiques de la traduction. L’horlogerie de Saint Jérôme. Paris, L’Harmattan, 1995. Bulletin Hispanique, 1995, N° 97-2, p 723-726. ⟨hal-02955385⟩

Share

Metrics

Record views

37

Files downloads

27