Skip to Main content Skip to Navigation

Is urban agriculture in search of urban pedology an agronomy?

Résumé : Une définition largement partagée des agricultures urbaines est basée sur ses localisations et sur les fonctions qu’elles assurent. Il existe des agricultures urbaines qui sont localisées en ville (agriculture intra-urbaine) ou en périphérie des villes (agriculture péri-urbaine), avec une orientation majeure des produits vers la ville. Ces agricultures sont basées sur des ressources en concurrence ou complémentarité avec les autres activités urbaines. Les concurrences d’usages se font en particulier sur le foncier (le sol), l’eau (irrigation éventuelle) et les complémentarités peuvent par exemple apparaître entre déchets urbains et intrants agricoles. L’agriculture urbaine présente des multifonctionnalités (e.g. alimentaires, sociales, paysagères, pédagogiques, récréatives, économiques, environnementales) qui peuvent aboutir au rendu de services écosystémiques (approvisionnement, régulation, culturels). L’agriculture urbaine préserve des espaces ouverts et fertiles. Elle amène à une diversité de circuits de production et d’approvisionnement, permet le bouclage de cycles, maintient des savoir-faire et peut créer des réseaux d’échange entre citoyens. Il est nécessaire de quantifier, qualifier et hiérarchiser les fonctions de l’agriculture urbaine ainsi que les services rendus. Se posent alors des questions en terme de pratiques (itinéraires culturaux) et de faisabilité de l’agriculture urbaine. Cet objectif de recherche multidisciplinaire est fédérateur et doit nécessairement s’appuyer sur le développement d’une réflexion sur l’agronomie urbaine. L’agronomie urbaine regroupe toutes les sciences mobilisées pour éclairer les concepts et pratiques des agricultures urbaines (en particulier sciences du sol, sciences végétales, sciences animales, sciences économiques, sciences sociales) et en y ajoutant des spécificités urbaines via les champs disciplinaires et professionnels de l’urbanisme, de l’architecture, du paysagisme. Les questions agronomiques sous-jacentes sont nombreuses et liées à des fonctions ciblées : traitement des déchets urbains, dépollution des sols, production alimentaire ou régulation thermique. Elles sont également en lien avec l’analyse et la compréhension des pratiques agricoles effectives et potentielles en ville. Un questionnement récurrent concerne l’adaptation des pratiques agronomiques aux contraintes environnementales urbaines spécifiques sur le système eau-sol-plantes-climat. Cela suppose alors de bien caractériser les compartiments des écosystèmes urbains et leurs interactions. Des agricultures urbaines existent déjà et elles sont majoritairement à l’initiative des habitants non agronomes ou des collectivités locales en réponse à une demande des habitants (e.g. projets de jardins alimentaires partagés). Des projets plus ambitieux comme des « serres » en ville pour la production de biens alimentaires (fruits et légumes principalement) sont actuellement à l’étude. Une analyse préalable de l’existant semble nécessaire. Comment sont construits ces systèmes de culture très diversifiés (systèmes low space no space de bacs et containers, formes intégrées au bâti, paysages comestibles, vergers urbains, jardins urbains, micro-fermes multifonctionnelles, fermes high-tech) ? Que produisent-ils en qualité et quantité ? Les méthodes et outils actuels développés pour l’agriculture rurale (e.g. systèmes de culture ; diagnostics agronomiques) sont-ils transposables ? Si des acquis sur ces questions existent, ils se heurtent à la diversité des produits et des pratiques en milieux urbains. Les rendements sont ainsi très variables et il est nécessaire de comprendre cette variabilité en analysant les facteurs sol, fertilisation ou encore climat. Les questions et enjeux sont alors : ➢ Comment considérer le système intégré eau-sol-plante-climat ? Les connaissances agronomiques dites classiques doivent être requestionnées dans un contexte urbain. La diversité des formes urbaines induit une variabilité des conditions climatiques et pédoclimatiques au sein du tissu urbain et une complexité qu’il est nécessaire d’aborder dans son ensemble. Il apparaît essentiel de caractériser «l’écosystème urbain». Cela pose des questionnements d’échelle d’étude, de facteurs à étudier aussi bien conceptuel (modélisation) que de mise en place d’expérimentations et/ou d’observatoires en milieu urbain (où ? quels outils ? quels indicateurs ?). ➢ Comment évaluer des potentialités des agricultures urbaines à différentes échelles et en lien avec une typologie des environnements/écosystèmes urbains. Cette évaluation doit d’abord reposer sur une connaissance/ un inventaire de l’organisation spatiale des différents compartiments (sol, plante, atmosphère) et de leurs qualités. Il s’agit de définir les lois qui régissent les phénomènes naturels et anthropiques impliqués dans le fonctionnement des agrosystèmes urbains. L’inventaire des formes actuelles d’agricultures urbaines (cultures, pratiques, fonctions) apparaît aussi comme étant primordial. Il faut alors considérer la production de biomasses alimentaires tout comme des filières nouvelles de productions non alimentaires (e.g. agromine). ➢ Quelles pratiques dans un environnement très anthropisé ? Cette analyse doit se faire en lien avec des questions de santé humaine liées aux risques de transferts de polluants. Quid des pratiques de protection des cultures et de fertilisation en milieu urbain ? De nombreuses questions de recherche concernent des pratiques durables économes en intrants (e.g. recyclage des déchets, biodiversité, mélanges variétaux).
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02512523
Contributor : Olivier Dupre <>
Submitted on : Thursday, March 19, 2020 - 5:21:37 PM
Last modification on : Monday, March 23, 2020 - 3:45:33 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02512523, version 1

Citation

Christophe Schwartz, Béatrice Bechet, Christine Aubry, Jean-Pierre Renou, Jean-Pierre Rossi, et al.. Is urban agriculture in search of urban pedology an agronomy?. International congress Sustainable Urban Agricultures: Vector for the ecological transition, Jun 2017, Toulouse, France. pp.Session 1. ⟨hal-02512523⟩

Share

Metrics

Record views

59