Skip to Main content Skip to Navigation
Directions of work or proceedings

Le gisement paléolithique multistratifié « les Bossats » à Ormesson (Seine-et-Marne, France) : palethnographie ou pâle ethnographie ? Une synthèse des huit premières années de fouille (2009-2016). Actes du XXVIIIe congrès préhistorique de France – Amiens, 30 mai-4 juin 2016, Préhistoire de l’Europe du Nord-Ouest : mobilités, climats et identités culturelles, Vol. 2 : Paléolithique supérieur ancien, Paléolithique final – Mésolithique, Société Préhistorique Française, p. 231-261

Résumé : À l'évidence, ces vingt dernières années ont vu en France, notamment, se développer en parallèle deux nouvelles façons de traiter le Paléolithique supérieur ancien qui ne sont pas antagonistes d'ailleurs. L'une consiste en une reprise des stratigraphies anciennes dans le Centre et le Sud-Ouest de la France plus spécifi-quement et est associée à une meilleure redéfinition des entités culturelles par l'analyse détaillée des différentes composantes des systèmes techniques. L'autre s'efforce d'appliquer à cette période la démarche palethnogra-phique, inféodée historiquement au Magdalénien du Bassin parisien. Il est vrai que peu de gisements autorisaient ce type d'approche, en raison d'une surface fouillée insuffisante ou d'un état de conservation médiocre, mais même lorsque les découvertes s'y prêtaient, le manque de temps et d'investissement freinait également toute velléité d'une étude approfondie des sites en question, qui aurait alors débouché sur une lecture palethnogra-phique des lieux et des artefacts. À l'issue d'un PCR mené entre 1999 et 2005, nous pouvions ainsi légitimement nous demander si nous étions capables de jouer les ethnologues du passé pour le Paléolithique supérieur ancien dans le Bassin parisien. Les sites identifiés dans le cadre de ce programme de recherche étaient certes nombreux mais représentés surtout par des découvertes de surface, ils ne garantissaient pas un niveau d'analyse digne de ce qui a pu se faire depuis plus de 50 ans à Pincevent ou à Étiolles par exemple (Bodu et al., 2013). Il aura fallu attendre la découverte fortuite du gisement de plein-air d'Ormesson « les Bossats » (Seine-et-Marne, près de Nemours) au début des années 2000 pour que cette question trouve une réponse positive. Concernant, au départ, presqu'exclusivement des vestiges lithiques et osseux attribués au Gravettien, les premières fouilles menées en 2009 permirent d'identifier rapidement un second niveau d'occupation, d'attribution moustérienne. Les campagnes suivantes amenèrent à la découverte de cinq autres niveaux d'occupation paléolithiques, inégaux tant pour la surface couverte que pour l'état de conservation : un second niveau moustérien résultant vraisemblablement de palimpsestes, un ensemble châtelperronien, un autre solutréen, un quatrième badegoulien et enfin entre Châtelper-ronien et Gravettien, un foyer isolé sans vestiges archéologiques associés. Cette stratigraphie paléolithique de plein-air dilatée est le témoignage d'une forte occupation du lieu pendant près de 30 000 ans, ce qui s'explique notamment par la configuration particulière de la vallée à cet endroit. À la diversité chronologique des occupations préhistoriques répond une diversité des comportements économiques et techniques au sein des différentes sphères d'activités mais également des habitudes spatiales différentes. À l'issue des huit premières années de fouille (2009-2016), le site d'Ormesson « les Bossats » permet ainsi de développer une approche détaillée des comportements techniques, économiques, spatiaux de groupes culturels distincts ayant vécu durant 30 000 ans dans un cadre géomorphologique et plus globalement naturel, relativement identique. Dépassant le jeu de mot facile « palethno-graphie ou pâle ethnographie ? » à Ormesson « les Bossats », nous proposons ici quelques éléments de réponse.
Document type :
Directions of work or proceedings
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02473149
Contributor : Emmanuelle Stoetzel <>
Submitted on : Monday, February 10, 2020 - 3:33:08 PM
Last modification on : Friday, June 5, 2020 - 3:42:42 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02473149, version 1

Citation

Pierre Bodu, Michael Baillet, Michèle Ballinger, Gaëlle Dumarcay, Nejma Goutas, et al.. Le gisement paléolithique multistratifié « les Bossats » à Ormesson (Seine-et-Marne, France) : palethnographie ou pâle ethnographie ? Une synthèse des huit premières années de fouille (2009-2016). Actes du XXVIIIe congrès préhistorique de France – Amiens, 30 mai-4 juin 2016, Préhistoire de l’Europe du Nord-Ouest : mobilités, climats et identités culturelles, Vol. 2 : Paléolithique supérieur ancien, Paléolithique final – Mésolithique, Société Préhistorique Française, p. 231-261. 2019. ⟨hal-02473149⟩

Share

Metrics

Record views

103