Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

INTRODUCTION « Même pas mal ! » Combats figurés et esthétisations festives de la violence

Résumé : Pour développer une réflexion sur les « combats figurés », les contributions ici rassemblées abordent, sur différents terrains contemporains, des pratiques qui consistent à « faire semblant de se battre » et qui représentent des situations de violence de façon plus ou moins figurée, esthétisée, métaphorisée ou euphémisée. Les questions qui se posent sont de savoir jusqu'à quel point les participants à ces « combats figurés » sont présents à leur rôle, comment ils sont déterminés par le contexte dans lequel ils s'inscrivent, leur action est maîtrisée, pensée, retenue, et quel est fina-lement le sens de ces combats dans les situations sociales et culturelles spécifiques où ils apparaissent. S'agit-il de combats « joués » ou « réels », de « combats pour rire », de semblants de combats plus ou moins édulcorés ? Comment en sont formulées les règles et quel est le contenu de ces dernières ? La catégorie du « combat figuré » demandait à être clarifiée car elle participe visi-blement de plusieurs univers différents. Une approche ethnologique comparative de cette catégorie hybride est de nature à éclairer rétrospectivement certains travaux historiques, tout en nourrissant des réflexions plus contemporaines sur l'anthropolo-gie de la violence (Où se situe le point de bascule entre non-violence et violence ? À partir de quand ou de quoi un coup est-il un « vrai » coup ? Et la question de la violence n'est-elle pas plus complexe et profonde que celle de se donner des coups ?). Les combats figurés que documentent les articles de ce numéro permettent ainsi, d'un point de vue analytique, de dissocier des dimensions souvent confondues : le simulé, le figuré, le spectacle, etc. Il existe un ensemble de catégories souvent difficiles à différencier en ethnographie : « conflits simulés » où les acteurs ne font que mimer des conflits dans lesquels ils ne s'engagent pas physiquement, « reconstitutions histo-riques » qui renvoient à des représentations plus ou moins folklorisées et coupées de leurs contextes d'origine, « combats rituels », véritables combats rattachés à des rites ou à des fêtes spécifiques mais assortis de vrais coups et de violences, ou encore « jeux agonistiques » [Caillois, 1958] consistant à se battre jusqu'à la défaite de l'adversaire et à sa mort réelle (cas de la tauromachie ou du duel) ou symbolique (dans les sports collectifs, ou individuels comme la lutte).
Complete list of metadata

Cited literature [28 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02463864
Contributor : Laurent Sébastien Fournier Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, July 2, 2020 - 11:58:54 AM
Last modification on : Wednesday, November 3, 2021 - 7:28:47 AM
Long-term archiving on: : Thursday, September 24, 2020 - 3:58:34 AM

File

ETHN_193_0455.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

Collections

Citation

Laurent Sébastien Fournier. INTRODUCTION « Même pas mal ! » Combats figurés et esthétisations festives de la violence. Ethnologie française, Presses Universitaires de France, 2019, N°175 (3), pp.455. ⟨10.3917/ethn.193.0455⟩. ⟨hal-02463864⟩

Share

Metrics

Record views

82

Files downloads

112