Skip to Main content Skip to Navigation

Le paysage odorant existe-t-il ? : A propos de Grésillon L., Sentir Paris : bien-être et matérialité des lieux, et de Henshaw V., Urban smellscapes: understanding and designing city smell environments

Résumé : Qu’est-ce qu’une odeur ? Qu’est-ce que le bien-être ? Qu’est-ce qu’un paysage odorant ? Au 1er siècle avant notre ère, dans De Architectura, Vitruve recommande d’éviter de bâtir une ville à proximité d’un marais car les « vapeurs chargées des exhalaisons pestilentielles qu’engendrent les animaux qui vivent dans les eaux stagnantes, envelopperaient les habitants, et rendraient leurs habitations très malsaines » (Vitruve, 1673, 2012, Livre I, chap. 4). La préoccupation olfactive, qu’elle soit sanitaire ou à des fins d’embellissement, n’est, de fait, pas nouvelle chez les bâtisseurs. Chaque époque présente des techniques de mise en œuvre et des interprétations symboliques de l’odeur qui lui sont propres et de nombreux travaux, à la suite de ceux d’Alain Corbin (1986), en attestent. Ces travaux, en anthropologie, en sociologie ou en histoire, s’inscrivent cependant dans une étude des sensibilités alors que la question olfactive reste peu explorée dans les disciplines de l’espace, la géographie, l’architecture ou l’urbanisme. C’est pourquoi les travaux sur l’odeur dans le cadre bâti, publiés il y a déjà quelques années, par une géographe, Lucile Grésillon en 2010, et par une architecte, Victoria Henshaw en 2014, apparaissent comme fondamentaux car ils posent des jalons épistémologiques. Lucile Grésillon, dans Sentir Paris : bien-être et matérialité des lieux (Grésillon, 2010), s’intéresse aux odeurs de différents lieux parisiens, parmi lesquels un « non-lieu1 » (une station de RER). De son côté, dans Urban smellscapes: understanding and designing city smell environments, Victoria Henshaw dépasse la seule analyse olfactive pour proposer des stratégies de gestion des paysages olfactifs à l’échelle urbaine (Henshaw, 2014). Cet ouvrage est d’autant plus important qu’il restera la publication majeure de son auteure, brutalement décédée en 2015.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02461629
Contributor : Françoise Acquier <>
Submitted on : Thursday, January 30, 2020 - 5:53:48 PM
Last modification on : Saturday, February 1, 2020 - 1:08:51 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02461629, version 1

Collections

Citation

Suzel Balez. Le paysage odorant existe-t-il ? : A propos de Grésillon L., Sentir Paris : bien-être et matérialité des lieux, et de Henshaw V., Urban smellscapes: understanding and designing city smell environments. Ambiances. Environnement sensible, architecture et espace urbain, UMR 1563 - Ambiances Architecturales et Urbaines, 2017, http://journals.openedition.org/ambiances/881. ⟨hal-02461629⟩

Share

Metrics

Record views

13