Prise en compte d'une anisotropie variable dans la modélisation géologique à l'aide de la méthode du potentiel

Résumé : De nombreuses structures géologiques, telles que les plisà structure complexe, les réseaux fluviatiles, les filons minéralisés, présentent localement une direction principale de continuité (anisotropie) dont l'orientation et l'intensité peuvent varier spatialement. De ce fait, pren-dre en compte l'anisotropie variable de telles structures au sein des modèles géologiquesà trois dimensions est uneétape nécessaire pour construire des modèles cohérents et réalistes. Les méthodes de modélisation implicite sont aujourd'hui une solutionéprouvée pour con-struire des modèles structuraux. Parmi elles, la méthode du potentiel, proposée il y a plus de 20 ans par l'École des Mines et le BRGM (Lajaunie et al. 1997, Calcagno et al. 2008) construit,à l'aide d'un co-krigeage, un champ de potentiel scalaireà partir de données de contacts d'unités géologiques et de leurs orientations respectives. Bien que les modèles résultants soient souvent très appréciés, dans le cas de données rares, l'utilisateur peut avoir recoursà des points de contrôle factices afin de contraindre le modèle selon la connaissance et l'interprétation géologique que celui-ci a de ce dernier. Ce détour, parfois chronophage, vaà l'encontre de la philosophie d'un modèle construit sur des données, en proposant l'inverse, et ne permet plus en tout cas de quantifier l'incertitude. En affirmant que l'anisotropie puisseêtreéchantillonnée ou du moins interprétée sur le terrain , nous proposons deux approches pour répondreà ce problème : (1) Une première approche traduit les donnéeséchantillonnées d'anisotropie (axes de plis, formes d'élongation) comme des données de courbure du champ et ainsi des contraintes sur les dérivées secondes du potentiel. Celles-ci sont alors intégrées directement dans le système d'interpolation. (2) Une seconde approche plus globale, interprète le potentiel comme une convolution entre * Intervenant sciencesconf.org:geostat19:286275
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02447272
Contributor : Laure Pizzella <>
Submitted on : Tuesday, January 21, 2020 - 3:03:19 PM
Last modification on : Tuesday, February 18, 2020 - 1:30:48 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02447272, version 1

Collections

Citation

Laure Pizzella, Christian Lajaunie, Gabriel Courrioux, Simon Lopez, Xavier Freulon, et al.. Prise en compte d'une anisotropie variable dans la modélisation géologique à l'aide de la méthode du potentiel. Les Journées de Géostatistique 2019, Sep 2020, Fontainebleau, France. ⟨hal-02447272⟩

Share

Metrics

Record views

56