Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Archéologie et ancienneté de la lèpre en Polynésie : insularité, peuplement, colonisation et circulation des germes pathogènes

Résumé : L'imaginaire collectif véhicule généralement une vision de la lèpre héritée des peurs du Moyen-Âge et dominée par les descriptions des détériorations physiques des sujets atteints par la maladie (sur la face, la peau et les extrémités des membres) et par la nécessité d'un isolement strict des patients, confinant souvent à un véritable rejet hors de la société. En Polynésie, ces deux aspects (séquelles et ostracisme) sont bien attestés par les témoignages des administrateurs coloniaux du début du 20e siècle mais tout cela relève d'une histoire tardive, quand la lèpre est, en effet, bien installée dans les îles polynésiennes, à partir de la fin du XIXe siècle ; tandis que, curieusement, la Polynésie est entièrement ignorée des ouvrages sur l'histoire de cette affection ou même des articles récents de génomique. L'ancienneté de la lèpre en Polynésie (versus introduction lors de la colonisation), comme l'attitude des populations face à cette affection impressionnante restent des questions encore vivement discutées. Le cas archéologique et clinique (paléopathologique) présenté ici --le site funéraire de Manihina (île de Ua Huka, archipel des Marquises, Polynésie française)-- est le premier exemple avéré de lèpre ancienne de la période pré-contact (avant l'arrivée des Européens) ; il permet de discuter de nouvelles hypothèses sur la circulation des populations humaines et des germes pathogènes en Océanie mais aussi sur la place de cet individu lépreux dans la société des anciens Marquisiens.
Complete list of metadata

Cited literature [22 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02427992
Contributor : Pascal Sellier Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Saturday, January 4, 2020 - 5:34:54 PM
Last modification on : Saturday, June 25, 2022 - 9:04:58 AM
Long-term archiving on: : Monday, April 6, 2020 - 7:00:33 PM

File

SellierArticleColloqueINRAP_Dr...
Files produced by the author(s)

Licence

Copyright

Identifiers

  • HAL Id : hal-02427992, version 1

Citation

Pascal Sellier. Archéologie et ancienneté de la lèpre en Polynésie : insularité, peuplement, colonisation et circulation des germes pathogènes. Alain Froment; Hervé Guy. Archéologie de la santé, anthropologie du soin, Editions La Découverte, pp.68-80, 2019, Recherches, 9782348045776. ⟨hal-02427992⟩

Share

Metrics

Record views

88

Files downloads

63