Skip to Main content Skip to Navigation
Books

Imaginaires de la chasse de 1870 à 1914

Abstract : L’ouvrage s’intéresse à la chasse comme à une donnée permettant d’apporter un éclairage particulier sur la période retenue. Il s’est construit à partir de l’hypothèse que la chasse est porteuse d’un imaginaire politique et social spécifique dans un moment historique qui est, à la fois, celui de la consolidation républicaine et un long entre-deux-guerres. Son premier chapitre s’intéresse à la manière dont la chasse a servi à écrire la guerre de 1870-1871 et à rêver la Revanche. Le deuxième chapitre montre comment la chasse sert à comprendre et à interpréter la société française. Tout d’abord, en recoupant les enjeux qui sont alors ceux des sciences naturelles, elle sert de modèle pour mener une réflexion sociale tout en recouvrant, à l’intérieur du champ épistémologique des sciences du vivant, une incertitude centrale sur l’inscription de l’homme dans les cadres zoologiques. Évoquer la chasse entre 1870 et 1914, c’est aussi bien souvent, remonter à 1789 pour en explorer l’héritage et pour mettre en scène « la rencontre de deux France, celle de la tradition, celle de la Révolution », selon la formule de Mona Ozouf. C’est, enfin, un biais pour adopter un positionnement idéologique. Dans cette perspective, le braconnier apparaît dans les textes doté d’une valeur politique qui varie selon les auteurs. Véritable épouvantail pour les conservateurs, il révèle, pour d’autres, la vérité d’une société qui serait à réformer. Le troisième chapitre porte sur les « tueurs de fauves » algériens, Jules Gérard, Charles-Laurent Bombonnel, Jacques Chassaing et Eugène Pertuiset, autant de figures familières dans la presse et l’édition jusqu’au déclenchement de la Grande Guerre. Il s’agit de comprendre les différents enjeux de ce phénomène médiatique à une époque où l’Algérie n’est plus perçue comme un territoire sauvage et mystérieux mais comme une colonie que les discours officiels invitent à considérer comme le prolongement de sa métropole outre Méditerranée. Le dernier chapitre prolonge cette réflexion sur les histoires de grandes chasses qui connaissent un âge d’or dans un contexte impérialiste. Le sacre du chasseur occidental est indissociable de la disparition programmée du « sauvage » qui nourrit l’imaginaire des safaris. Ainsi les histoires de grandes chasses sont-elles représentatives d’un imaginaire de l’anthropocène propre aux nations occidentales qui « depuis deux siècles, admirent leur puissance en fantasmant les ruines de leur futur » (Jean-Baptiste Fressoz, « L’anthropocène et l’esthétique du sublime », dans Sublime. Les tremblements du monde, Éditions du Centre Pompidou, Metz, 2016, p. 46).
Document type :
Books
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02399231
Contributor : Isabelle Guillaume <>
Submitted on : Monday, December 9, 2019 - 8:41:39 AM
Last modification on : Wednesday, March 4, 2020 - 1:37:42 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02399231, version 1

Citation

Isabelle Guillaume. Imaginaires de la chasse de 1870 à 1914. Éditions Honoré Champion, 2019. ⟨hal-02399231⟩

Share

Metrics

Record views

26