Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Rapports à la nature, modes d’habiter et ingénierie écologique : les zones humides artificielles comme symboles de l’écologisation de l’action environnementale

Abstract : Dans le domaine de la géographie environnementale, une démarche ancrée et participative analyse les rapports à la nature d’habitants, de décideurs et de concepteurs de zones de rejet végétalisées implantées dans deux communes de la moitié Sud de la France. Les systèmes de représentations dominants réifient tantôt la nature (telle un outil, un objet ou un standard technique et commercial), tantôt l’utilisent comme justification de l’action publique (argument esthétique, d’agrément, voire de « verdissement » des politiques). Ces conceptions sont en décalage avec les modes d’habiter des riverains des zones humides, pour qui la nature n’est pas idéalisée mais plutôt, dans ce cas, une innovation technique qui répondrait à des besoins écologiques.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02372003
Contributor : Marion Amalric <>
Submitted on : Wednesday, November 20, 2019 - 10:58:21 AM
Last modification on : Wednesday, March 18, 2020 - 9:48:04 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02372003, version 1

Collections

Citation

Marion Amalric. Rapports à la nature, modes d’habiter et ingénierie écologique : les zones humides artificielles comme symboles de l’écologisation de l’action environnementale. Bulletin de l'Association de géographes français, Association des Géographes Français, 2019, Les goégraphes et la nature, regards nouveaux, 92-2 (2), pp.181-201. ⟨hal-02372003⟩

Share

Metrics

Record views

65