La Littérature à l'ère de l'Anthropocène Une étude écocritique autour des œuvres de l'écrivain taïwanais Wu Ming-yi

Résumé : Adoptant une approche écocritique, Gwennaël Gaffric aborde ici le traitement littéraire des questions écologiques à Taiwan. Il centre son étude sur les œuvres de Wu Ming-yi, figure majeure des scènes littéraire, artistique et militante taïwanaises, mais il s'attache à élargir son propos en mettant en perspective et en dialogue des textes d’autres auteurs taïwanais contemporains, ainsi que des réflexions proposées par des penseurs issus de plusieurs disciplines et de tous horizons géographiques, d’Asie, d’Europe et d’ailleurs. Il réalise ainsi une impressionnante synthèse, où l’écologie devient une ontologie de la relation entre humains et non-humains et un chemin épistémologique pour penser l’Anthropocène. À la lumière de cette vision écocritique à travers le prisme de Taiwan et de Wu Ming-yi, sont mises en avant trois dimensions de la littérature à l’ère de l’Anthropocène : l’écriture et la narration de la « nature » ; l’écriture et la pratique militante ; l’écriture et la création de devenirs alternatifs. Une bibliographie extensive et trois index achèvent de faire de ce livre un ouvrage de référence. La Littérature à l’ère de l’Anthropocène dépasse ainsi le cadre de l’île qui a vu naître Wu Ming-yi. S’appuyant sur une méthodologie située au croisement des études taïwanaises, de l’écocritique et de la critique postcoloniale, Gwennaël Gaffric explore de façon pénétrante la manière dont Wu Ming-yi s’empare des questions écologiques pour transcender nos conceptions normatives de l’humain et du non-humain, du local et du global. Le livre de Gwennaël Gaffric n’est pas seulement la première monographie, toutes langues confondues, consacrée à Wu Ming-yi ; il n’est pas seulement une des rares études en langue française consacrée à la littérature taïwanaise contemporaine ; il est aussi un guide de lecture sur l’un des auteur taïwanais les plus importants de la scène littéraire insulaire et internationale (sélectionné pour le Man Booker International Prize en mars 2018). La Littérature à l’ère de l’Anthropocène est une réflexion profonde sur ce lieu heuristique d’une écologie de la survie qu’est Taiwan, qui concentre nombre des dimensions de la question : territoire d’une biodiversité exceptionnelle mais menacée, point de passage de nombreuses espèces animales et de groupes humains migrants, biotope global confronté à de nombreux aléas industriels, risques nucléaires, risques naturels, climatiques et géologiques, et société libre dans laquelle les revendications écologiques font partie du débat public.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02356921
Contributor : Gwennaël Gaffric <>
Submitted on : Saturday, November 9, 2019 - 10:54:45 AM
Last modification on : Sunday, November 10, 2019 - 1:19:07 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02356921, version 1

Collections

Citation

Gwennaël Gaffric. La Littérature à l'ère de l'Anthropocène Une étude écocritique autour des œuvres de l'écrivain taïwanais Wu Ming-yi. ⟨L'Asiathèque⟩, 2019, 978-2-36057-190-1. ⟨hal-02356921⟩

Share

Metrics

Record views

5