L'imagerie funéraire dans le corpus du Peintre du Primato (2ème moitié du IVe s. av. J.-C.)

Abstract : Le Peintre du Primato, actif dans la seconde moitié du IVe s. av. J.-C., est considéré comme l'un des pivots autour duquel semble s'articuler la dernière phase de la production céramique à figures rouges en Lucanie. Faute de traces matérielles d'activité identifiées autour d'un four ou d'un dépotoir, son atelier n'a toujours pas été localisé. Néanmoins, son corpus quantitativement abondant caractérisé par grande variété morphologique et iconographique témoigne de taille de l’atelier mais aussi de sa non-spécialisation, réponse faite à une demande différenciée. Si les vases sont souvent décontextualisés et que l'analyse des images ne peut se passer de l'étude des contextes (production, usage, réception), l'iconographie funéraire nous permet d'envisager le culte rendu aux morts, si ce n'est de manière strictement réaliste du moins comme modèle idéologique et symbolique, et constitue incontestablement une clef de lecture pour mieux comprendre la société des vivants. À travers différents exemples tirés de son corpus où se déploie une imagerie funéraire protéiforme organisée autour de la visite à la tombe, nous verrons comment en reprenant à son compte certains acquis de l'Apulien Moyen parmi lesquels le modèle du naiskos et ce de manière préférentielle sur certaines typologies (amphore panathénaïque, hydrie et cratère à volutes) en lien avec la fonction même de ces vases, le Peintre du Primato élabore un langage original. La première attestation sur une amphore panathénaïque de Schwerin (inv. 703) d'une statue équestre comme sema sur une tombe et la mise en abyme du vase lui-même, sera un prisme privilégié nous permettant de réfléchir d'une part à la constitution des images, d'autre part à l'importance du cheval dans le monde indigène, son lien avec les élites depuis l'époque archaïque et à la lecture traditionnellement faite de ce type d'iconographie (autoreprésentation, héroïsation du défunt, etc.).
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02353432
Contributor : Alexandra Attia <>
Submitted on : Thursday, November 7, 2019 - 12:09:51 PM
Last modification on : Tuesday, November 12, 2019 - 9:34:01 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02353432, version 1

Collections

Citation

Alexandra Attia. L'imagerie funéraire dans le corpus du Peintre du Primato (2ème moitié du IVe s. av. J.-C.). Alexandra Attia; Christian Mazet; Valéria Petta; Daniela Costanzo. Infinito sarà il tempo dell’Ade. L’archeologia funeraria in Italia meridionale (fin VI – inizio III sec. a.C.), Osanna Edizioni, A paraître, Archeologia nuova serie. ⟨hal-02353432⟩

Share

Metrics

Record views

7