Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L'asymétrie espace / temps dans les inversions locatives

Résumé : Le présent article est consacré à l’étude des différences entre les inversions locatives françaises introduites, respectivement, par un adverbial spatial (Derrière la place s’ouvre une esplanade) et par un adverbial temporel (En 1961 s’ouvre le procès Eichmann). On examine tout d’abord trois ordres d’indices syntaxiques montrant que l’adverbial spatial est plus fortement lié au noyau prédicatif que l’adverbial temporel. On s’intéresse ensuite aux spécificités lexico-sémantiques des trois constituants de la structure (adverbiaux initiaux, verbes et sujets postposés), selon le type d’inversion locative. Sur la base des différences observées, on propose enfin une typologie des cas de figure interprétatifs qui souligne l’asymétrie entre l’inversion locative ‘spatiale’ (repérage -statique ou dynamique -d’une entité dans l’espace) et l’inversion locative ‘temporelle’ (repérage d’un procès-nominalisé ou verbal -dans le temps).
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

Cited literature [31 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02284825
Contributor : Catherine Fuchs <>
Submitted on : Thursday, September 12, 2019 - 11:08:49 AM
Last modification on : Tuesday, January 5, 2021 - 5:28:07 PM
Long-term archiving on: : Saturday, February 8, 2020 - 7:43:33 AM

File

Scolia 33, Fuchs 2019.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02284825, version 1

Collections

Citation

Catherine Fuchs. L'asymétrie espace / temps dans les inversions locatives. Scolia, Université des sciences humaines Strasbourg, 2019. ⟨hal-02284825⟩

Share

Metrics

Record views

74

Files downloads

133