Les fémurs Laz 13, Laz 15 et Laz 17, Laz 25 de la grotte du Lazaret. (Middle Pleistocene Hominids)

Résumé : Biomécaniquement, le fémur est l’os le mieux connu chez les Hommes du Pléistocène. L’analyse des propriétés géométriques de sections à l’aide de la radiographie ou des CT-scans a permis de dresser un cadre structural dont certaines spécificités ont été reliées au développement, à l’architecture pelvo-fémorale ou à la mobilité. Toutefois, l’interprétation des structures osseuses reste sujette à discussion et les fémurs du Pléistocène européen semblent montrer une grande diversité de formes non enclin à dresser un modèle évolutif simple. L’apport de nouvelles données issues de l’étude des trois fémurs du Lazaret (Laz 13, Laz 15/17, Laz 25) a pour objectif de mettre en évidence les affinités morphologiques avec les spécimens de différentes régions et périodes afin d’observer si elles s’accordent avec les résultats attendus au regard du contexte chronologique et géographique du site du Lazaret. Finalement, la morphologie du complexe glutéal des fémurs du Lazaret (i.e., fort renflement glutéal latéral, vaste et profonde tubérosité glutéale, i.e., fosse hypotrochantérienne) et la circularité globale des diaphyses s’accordent avec une morphologie intermédiaire entre (et partagée avec) certaines formes européennes du Pléistocène inférieur et moyen (i.e., Gran Dolina, Arago, Venosa) et les Néandertaliens. L’épaississement cortical préférentiel des faces latérale et médiale (trait archaïque de type Homo erectus) sur la moitié proximale est clairement observé par la cartographie de l’os cortical. La forte résistance médio-latérale de la portion sous-trochantérienne des diaphyses du Lazaret, relative à celle antéro-postérieure, portée essentiellement par le renfort glutéal latéral, pourrait être mise en relation avec la forme corporelle. Elle révèlerait donc plus qu’une unique caractéristique fémorale. Un large pelvis et/ou un long col fémoral pourrait en être à l’origine. Le renforcement latéral serait le produit d’un (très) haut niveau de contraintes biomécaniques latérales auquel l’os s’est adapté par le développement d’une structure fortement résistante associée probablement à un large muscle maximus gluteus atténuant les forces de tensions sur le membre inférieur. A ces résultats s’ajoutent de nouvelles interrogations auxquelles il n’a pas été possible d’apporter de réponses entièrement satisfaisantes. Par exemple, si les fémurs du Lazaret sont contextuellement et, d’une certaine façon, morphologiquement les candidats idéaux pour être les derniers représentants de l’espèce ayant engendré Néandertal, pourquoi le modèle endostructural de distribution en spiral de l’épaisseur de l’os cortical sur la face médiale du fémur (et le renfort cortical postéro-médial à mi-diaphyse) n’est-il pas clairement reconnu alors qu’on l’identifie chez les spécimens plus anciens du Pléistocène moyen à Karain et à Ehringsdorf, et chez les Néandertaliens plus récents ? Que signifie phylétiquement la présence d’une fosse hypotrochantérienne dont la surface est lisse sur les fémurs du Lazaret, identiquement au fémur ATD6-76 de Gran Dolina et chez certains Hommes modernes, alors qu’elle est parsemée de dépressions aussi bien sur les fémurs de la Caune de l’Arago que sur ceux de nombreux Néandertaliens ? Les fémurs du Lazaret auraient pu être assimilés à certaines formes d’Hommes modernes, si on associait en plus la faible aire corticale relative et l’épaississement cortical postérieur mi-diaphysaire (e.g., Laz 25), toutefois la diaphyse ne présente pas de pilastre ou même de légère surélévation de la ligne âpre, trait remarquablement développé sur les formes anciennes d’Hommes modernes.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02265861
Contributor : Anne-Lise Millan-Brun <>
Submitted on : Monday, August 12, 2019 - 5:12:15 PM
Last modification on : Wednesday, August 14, 2019 - 1:06:00 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02265861, version 1

Collections

Citation

M.A. de Lumley, Tony Chevalier. Les fémurs Laz 13, Laz 15 et Laz 17, Laz 25 de la grotte du Lazaret. (Middle Pleistocene Hominids). Les restes humains fossiles de la grotte du Lazaret, Nice, Alpes-Maritimes. Des Homo erectus européens évolués en voie de néandertalisation, CNRS Editions, pp.435-468., 2018, 9782271120182. ⟨www.cnrseditions.fr⟩. ⟨hal-02265861⟩

Share

Metrics

Record views

11