Question de sémiologie mésopotamienne

Résumé : Dans le dialogue sans fin qu'ils entretiennent avec les hommes, les dieux mésopotamiens tracent des signes qui sont perçus comme autant de présages et qu'il revient aux interlocuteurs humains de débrouiller pour en extraire des informations les concernant. En Mésopotamie, les présages sont des marques offertes par les puissances invisibles qui les notent sur des supports variés et le devin, qui fait office de médiateur, est celui qui a qualité pour les interpréter. Ils fonctionnent comme des indicateurs de ce qui est susceptible d'advenir, car il est toujours loisible d'en nuancer, voire d'en inverser le sens au moyen d'un rituel approprié, un namburbû. Entre les présages et les oracles il existe des corrélations qui répondent à des principes de régularité. La physique d'Aristote n'a pas cours sur les rives du Tigre ou de l'Euphrate.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02264561
Contributor : Umr7041 Arscan <>
Submitted on : Wednesday, August 7, 2019 - 11:02:16 AM
Last modification on : Saturday, August 10, 2019 - 1:17:23 AM

File

Cahier des thèmes_ArScAn_10 ...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-02264561, version 1

Citation

Jean-Jacques Glassner. Question de sémiologie mésopotamienne. Cahier des thèmes transversaux ArScAn, CNRS - UMR 7041 (Archéologie et Sciences de l'Antiquité - ArScAn), 2012, X, pp.149-153. ⟨hal-02264561⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

5