Une minéralogie de l’Anthropocène

Résumé : Bien des espèces minérales, objets de la recherche ou appréciées des collectionneurs, doivent à l’action des sociétés humaines le fait d’exister. À travers leurs activités, les hommes modifient la surface de la terre – ce sont les entités stratigraphiques de l’Anthropocène – ou en percent l’intérieur, créant ainsi des déséquilibres physico-chimiques à l’échelle d’écosystèmes d’échelles très variables. Après que l’Homme se soit détourné de ses œuvres, la Nature agit seule et fabrique des minéraux. Leur appartenance au catalogue des espèces minérales reconnues fait l’objet de vifs débats entre spécialistes, auxquels nous tentons d’apporter des éléments d’argumentation. Basé sur l’analyse de cas d’école – une ancienne galerie de mine, un terril de mine de charbon, des scories de fonderies, des métaux archéologiques enfouis – cet essai tente de montrer à la fois la richesse d’une véritable minéralogie de l’Anthropocène – comprise en tant qu’approche scientifique – et ses limites en direction de « l’artificiel » et de l’infiniment petit.
Document type :
Other publications
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02177400
Contributor : Adeline Rege <>
Submitted on : Monday, July 8, 2019 - 11:01:50 PM
Last modification on : Saturday, July 13, 2019 - 1:22:54 AM

File

islandora_79186.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02177400, version 1

Collections

Citation

Pierre Fluck. Une minéralogie de l’Anthropocène. 2019. ⟨hal-02177400⟩

Share

Metrics

Record views

67

Files downloads

378