T. Marivaux, . Complet, C. Paris, and . Garnier, Frédéric Deloffre et Françoise Rubellin, 1989 (pour L'Île des esclaves et L'Île de la Raison, 1968.

J. Voir-l'ouvrage-de-référence-de, L. Racault, and . 'utopie-narrative-en-france-et-en-angleterre, , pp.1675-1761, 1991.

J. Sermain, . Le, . Du, and . Dans-le-théâtre-de-marivaux, , vol.7, p.156, 1996.

, Trois références parmi d'autres : sur la tradition carnavalesque, Martine Grinberg, Carnaval et société urbaine, XIV e -XVI e siècles : le royaume dans la

». Ethnologie-française and . Iv, Frédérick Tristan, Le Monde à l'envers, vol.65, pp.43-53, 1974.

, Ce projet de recherche s'inscrit dans le cadre d'une thèse de doctorat en cours portant sur « Marivaux et les modèles comiques contemporains, pp.1697-1762

, Voir par exemple, Serge Baudiffier, « Les utopies de Marivaux, Des analyses synthétiques des trois « îles » ont bien entendu déjà été faites, mais sans rattacher ces pièces aux nombreuses utopies théâtrales contemporaines, ni à la tradition de l'utopie narrative, pp.57-85, 1978.

:. W. Deux, ;. Howarth, R. Gasparro, and «. L'isola-teatrale-di-marivaux, « Innovation and experiment in utopia : Marivaux's island comedies and their contexte », Romance Studies, Ces deux études mentionnent quelques-unes des « îles » théâtrales de l'époque, vol.15, pp.91-128, 1989.

T. Léviathan, . Mairet, . Paris, É. E. Folio-;-leviathan, and . Curley, But of the several kinds of madness, he that would take the pains might enrol a legion. And if the excesses be madness, there is no doubt but the passions themselves, when they tend to evil, are degrees of same » ; « passions unguided are for the most part mere madness, et 43.) Quelques paragraphes plus haut, Hobbes avait défini la, p.41, 1994.

L. Journal-littéraire and L. Haye, , p.586, 1735.

I. Leviathan, , vol.6, p.31

, excessive opinion of a man's own self, for divine inspiration, for wisdom, learning, form and the like, becomes distraction and giddiness ; the same, The passion whose violence or continuance maketh madness is either great vain-glory, p.41

F. Gabriel-de, La Terre australe connue, p.1676

M. Meyer, (c'est la traduction de Cassandre qui est reprise, dans sa seconde édition parue à Amsterdam en 1733 ; première édition en 1654) et Le Philosophe et les passions, Aristote, Rhétorique. Des passions, Paris, Rivages poche, pp.103-151, 1989.

M. Meyer, Le Philosophe et les passions, p.71