De la victime à l'oeuvre ou la non-fixité du sujet politique

Résumé : La question de la tension entre sujet politique assujetti et sujet politique fondement et celle de sa possible résolution à travers le discours ou la fiction littéraire, sont posées dans trois récits contemporains, cités dans l’ordre chronologique de leurs dates de publication,- Bohumil Hrabal, Une trop bruyante solitude [1], Robert Bober, Quoi de neuf sur la guerre ? [2], Philip Roth, Nemesis [3]-, qui retiennent l’attention par les réponses complémentaires qu’ils y apportent et la notion formelle autant que l’enjeu de non-fixité du sujet politique qu’ils exposent : Bohumil Hrabal fait du sujet politique une forme ouverte qu’atteste la versatilité des différentes versions du récit et la variabilité du destin du personnage central ; Robert Bober pose d’emblée la non-fixité comme un principe directeur à travers la multiplicité des situations historiques et politiques des personnes endossant successivement le « je » du récitant ; Philip Roth dépeint à l’inverse un sujet figé qui, par son incapacité à s’adapter aux mouvements et aléas de l’Histoire, se prive de rôle social, s’exclut de la communauté politique.
Mots-clés : victime oeuvre politique
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02122559
Contributor : Brigitte Ouvry-Vial <>
Submitted on : Tuesday, May 7, 2019 - 2:15:00 PM
Last modification on : Thursday, July 25, 2019 - 4:36:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02122559, version 1

Collections

Citation

Brigitte Ouvry-Vial. De la victime à l'oeuvre ou la non-fixité du sujet politique. Raison-publique.fr : arts, politique, société, 2012. ⟨hal-02122559⟩

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

11