« FAIRE AVEC » OU « FAIRE CONTRE » : REGARD SUR L'EXPÉRIENCE DE LA DISCRIMINATION DANS DES QUARTIERS PRIORITAIRES

Résumé : La ville de Bordeaux a initié il y a plusieurs années une politique volontariste à l'encontre des discriminations et en faveur de l'égalité des chances. L'Observatoire de l'Égalité 1 a donc réalisé en 2014-2015 une enquête qualitative auprès des borde-lais et mis en place une étude avec les acteurs qui luttent contre les discriminations. Il est ressorti de cette enquête que, comme nous nous y attendions, toutes les discriminations n'ont pas les mêmes conséquences en fonction du profil des victimes et du contexte d'expression. De manière générale, sur 801 réponses, 62 % des victimes disent s'autocensurer dans l'accès à un service (privé ou public) ou à un espace public à la suite d'une discrimination. 32,5 % des sondés avouent que les discriminations ressenties ont eu des conséquences sur leur état de santé (dépression…), 25 % sur les relations sociales (familiales, de voisinage ou amicales) et 17.5 % soulignent les conséquences négatives sur leurs carrières 2. Toutefois, parmi les populations qui nous intéressent ici, les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) sont particulièrement ressortis. Comme la littérature sur le sujet le donne à voir, la sociologie des « banlieues » inaugure un glissement : le sentiment d'abandon, d'isolement, de discriminations relatives, d'amertume 3 et de galère 4 devient progressivement un sentiment de discrimination totale, d'opposition radicale 5. Du côté des subjectivités, nous avons souhaité interroger cette transformation profonde des rapports d'être à la ville et plus générale-ment d'être au monde, pour une partie des habitants des quartiers prioritaires en France. En soulignant ceci, nous insistons simultanément sur les résistances et les registres d'actions qui permettent, dans une logique d'AGENCY, c'est-à-dire d'action de l'individu sur son réel, de « faire avec » ou de « faire contre » ce sentiment de discrimination. Contexte, méthode et approChe théorique Dans un contexte de forte gentrification 6 , les villes françaises voient leurs quartiers prioritaires encerclés par des rénovations et de nouvelles constructions. C'est le cas des quartiers étudiés qui, tour à tour, se sont vus géographique-ment entourés d'éco-quartiers aux services nombreux, de quartiers d'affaires, de larges espaces culturels ou de nouvelles zones résidentielles. Ces modifications urbaines, si elles « incluent » parfois des quartiers éloignés de la ville, ne les 1 In « Savoir, éducation, apprentissage aujourd'hui : Regards croisés en sciences humaines et sociales », Tiphaine Colliot, Quentin Dumoulin, Murielle Gerin, Anta Niang, Anne-Sophie Pezzino, Fanny Réguer et Chloé Riban (dir.), PUR, pp : 21-28, 2019.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02120199
Contributor : Arnaud Alessandrin <>
Submitted on : Sunday, May 5, 2019 - 3:17:16 PM
Last modification on : Monday, June 17, 2019 - 6:26:10 PM

Files

FAIRE AVEC OU FAIRE CONTRE LES...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02120199, version 1

Collections

Citation

Arnaud Alessandrin, Johanna Dagorn. « FAIRE AVEC » OU « FAIRE CONTRE » : REGARD SUR L'EXPÉRIENCE DE LA DISCRIMINATION DANS DES QUARTIERS PRIORITAIRES. Savoir, éducation, apprentissage aujourd’hui / Regards croisés en sciences humaines et sociales, 2019. ⟨hal-02120199⟩

Share

Metrics

Record views

23

Files downloads

28